Une amitié en Dieu : L’édition critique de la correspondance de la mère Angélique de Saint-Jean à Angélique Angran de Fontpertuis

par Julie Finnerty

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Gérard Ferreyrolles et de Ruth Whelan.

Soutenue le 08-12-2012

à Paris 4 en cotutelle avec National university of Ireland , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec CELLF 17e-18e (laboratoire) .

Le président du jury était Christian Belin.

Le jury était composé de Gérard Ferreyrolles, Ruth Whelan, Richard Parish.


  • Résumé

    Il nous reste aujourd’hui 358 lettres autographes et une copie écrites d’Angélique de Saint-Jean Arnauld d’Andilly à Angélique Angran de Fontpertuis. Ces lettres sont des documents précieux pour des raisons historiques, culturelles et littéraires. La mère Angélique de Saint-Jean était la dernière abbesse Arnauld de Port-Royal et une femme aux dons intellectuels extraordinaires : un « prodige », selon une autre grande épistolaire du XVIIe siècle, Mme de Sévigné. Je propose une édition critique complète des lettres annotées de cette religieuse à Mme de Fontpertuis, veuve et amie fidèle du monastère et de la famille Arnauld. Mon édition est précédée d’une introduction à cette correspondance remarquable. J’y examine d’abord la pratique de la lettre chez Angélique de Saint&Jean, dont les lettres traversent le silence et la clôture monastiques pour, selon l’expression de l’époque, « entretenir » son amie, qui se trouve dans le monde. Ma deuxième partie porte sur le thème de l’amitié dans les lettres :celles-ci servent d’écran sur laquelle l’attachement des deux femmes est projetée. Cette amitié est bien sûr une amitié chrétienne et spirituelle dans laquelle Angélique de Saint-Jean assume souvent le rôle de directrice spirituel. Toutefois, nous verrons que cette direction spirituelle est parfois réciproque. J’étudie dans une dernière partie le rôle de Dieu dans cette correspondance. Dieu est omniprésent, de la croix marquée en haut des lettres aux thèmes qui reviennent sans cesse : la retraite, la charité, la Providence, la maladie, et la mort. Cette amitié épistolaire entre les deux correspondantes se définit avant tout comme une amitié en Dieu.

  • Titre traduit

    A friendship in God : a critical edition of the correspondence from Mère Angélique de Saint-Jean to Angélique Angran de Fontpertuis


  • Résumé

    We have today 358 extant autograph letters and one copy of a letter from Angélique de Saint-Jean Arnauld d’Andilly addressed to Angélique Angran de Fontpertuis. These arevaluable documents for historical, cultural and literary reasons. Mère Angélique de Saint-Jean was the last Arnauld abbess of Port-Royal, and her intelligence and education have established her as one of the great woman intellects of her time. A fellow seventeenth-century letter writer, Mme de Sévigné, refers to her a “prodigy”. My thesis is a complete critical edition of the letters written by Angélique de Saint-Jean to Mme de Fontpertuis, a widow and a loyal friend of Port-Royal and the Arnauld family. I precede this edition with an introduction to the correspondence, in which I examine firstly Angélique de Saint-Jean’stechniques of letter writing: her letters break through the monastic silence and enclosure toreach Mme de Fontpertuis, who lives outside the monastery walls, in the world. Secondly, Istudy the theme of friendship in the letters, which serve as a screen onto which theattachment of the two women is projected. This friendship is obviously a Christianfriendship, and a spiritual one in which Angélique de Saint&Jean often takes on the role ofspiritual director. We will see, however, that the spiritual direction can be reciprocal. Lastly,I look at the role of God in the correspondence: God is omnipresent, from the cross marked at the top of the letter to themes which crop up constantly: retreat, charity, Providence,illness, and death. The epistolary friendship between the two women can be defined as,above all, a friendship in God.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.