Traduction et réception de la fiction hispano-américaine en France et aux Pays-Bas entre 1960 et 1973

par Christine Savariaud

Thèse de doctorat en Littérature française et comparée

Sous la direction de Jean-Louis Backès.

Soutenue le 25-01-2012

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche en littérature comparée (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Joëlle Gleize.

Le jury était composé de Jean-Louis Backès, Ilse Logie, Néstor Ponce.


  • Résumé

    A partir des années 1960, la fiction hispano-américaine connaît un essor sans précédent, auquel la critique littéraire internationale a donné le nom très contesté de boom. Le principal problème de ce terme est qu’il renvoie à un phénomène touchant à la fois la production et la diffusion de la littérature hispano-américaine.Notre travail prose une relecture du phénomène à travers l’étude de la traduction et de la réception de Julio Cortázar, Carlos Fuentes, Gabriel García Márquez et Mario Vargas Llosa en France et aux Pays-Bas entre 1960 et 1973.En retraçant l’historique des premières traductions et en analysant le contexte éditorial dans lequel elles sont arrivées, nous montrons l’existence d’écarts profonds séparant les deux pays dans la traduction des quatre auteurs, n’illustrant pas toujours leur position théorique au sein de l’espace mondial de la traduction, et le rôle importants joués par certains intermédiaires culturels. Par le biais d’une étude de traduction et de réception, nous mettons aussi en évidence le rôle de médiation joué par les traducteurs et la critique littéraire entre les œuvres originales et le lecteur final dans les deux pays de référence.

  • Titre traduit

    Translation and reception of Spanish-American fiction in France and in the Netherlands from 1960 till 1973


  • Résumé

    Spanish-American fiction has been developing unprecedented from the 1960’s, what has been given the highly contested name of boom by international literary critics. The main problem of that term is that it refers to a phenomenon affecting both the production and distribution of Spanish-American literature.Our work is a reading of the phenomenon through the study of translation and reception of Julio Cortázar, Carlos Fuentes, Gabriel García Márquez and Mario Vargas Llosa in France and in the Netherlands between 1960 and 1973.In tracing the history of the early translations and analysis of the editorial context in which they arrived, we show the existence of profound differences between the two countries in the translation of the four authors, which do not illustrate their theoretical position in the world space of translation, and the important role played by certain cultural intermediaries. Through a study of translation and reception, we also highlight the mediating role played by translators and literary criticism between the original texts and the final reader in the two reference countries.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Traduction et réception de la fiction hispano-américaine en France et aux Pays-Bas entre 1960 et 1973


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?