L’affaire Dreyfus dans l’oeuvre de Proust

par Yuji Murakami

Thèse de doctorat en Litterature et civilisation françaises

Sous la direction de Antoine Compagnon.

Soutenue le 29-02-2012

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) .


  • Résumé

    La présente étude est destinée à l’éclaircissement de la représentation de l’affaire Dreyfus dans l’oeuvre de Proust, de Jean Santeuil à la Recherche du temps perdu. L’évolution du thème est étudiée à travers une analyse philologique et historique de cinq grands textes : Jean Santeuil (rédigé entre 1895 et 1899) ; « Sentiments filiaux d’un parricide » (1907) ; « ‘L’affaire Lemoine’ par Michelet » (1908) ; Sodome et Gomorrhe I ; le cycle d’Albertine (La Prisonnière et Albertine disparue). La première partie propose une étude critique des treize fragments de Jean Santeuil comportant des références explicites à l’affaire Dreyfus. La seconde partie décrit la transformation de la mémoire de celle-ci dans les écrits de 1907 à 1922, en établissant l’influence de Michelet sur la représentation de la victime dans « Sentiments filiaux d’un parricide » ; l’apparition du point de vue antisémite de l’Affaire et la constitution du parallélisme entre juifs et homosexuels dans « ‘L’affaire Lemoine’ par Michelet » ; l’achèvement du dreyfusisme proustien dans Sodome et Gomorrhe I ; la transposition critique des discours dreyfusards, antidreyfusards et antisémites dans le cycle d’Albertine ; l’influence de la Première Guerre mondiale (espionite, chasse aux traîtres, mobilisation des juifs) sur l’écriture de l’affaire Dreyfus dans la Recherche. L’examen chronologique et événementiel est complété par l’analyse de deux métaphores optiques employées pour décrire les juifs à l’époque de l’Union sacrée sous l’angle de l’histoire juive de longue durée : le kaléidoscope social et les rayons X.

  • Titre traduit

    The Dreyfus affair in the works of Proust


  • Résumé

    This study proposes to clarify the representation of the Dreyfus affair in the works of Proust, from Jean Santeuil to À la recherche du temps perdu. The evolution of the theme is studied through a philological and historical examination of five important writings: Jean Santeuil (written between 1895 and 1899), « Sentiments filiaux d’un parricide » (1907), « ‘L’affaire Lemoine’ par Michelet » (1908), Sodome et Gomorrhe I and the Albertine cycle (La Prisonnière and Albertine disparue). The first part is a critical study of thirteen fragments of Jean Santeuil containing explicit references to the Dreyfus affair. The second part describes the transformation of the memory of the Affair in the writings composed between 1907 and 1922, demonstrating Michelet’s influence on the representation of the victim in « Sentiments filiaux d’un parricide », the appearance of the anti-Semitic interpretation of the Affair and the constitution of a parallelism between Jews and homosexuals in « ‘L’affaire Lemoine’ par Michelet », the achievement of Proust’s Dreyfusism in Sodome et Gomorrhe I, the critical transposition of Dreyfusard, anti-Dreyfusard and anti-Semitic discourses in the Albertine cycle, the influence of the World War I (spy paranoia, traitor hunts, mobilization of the Jews) on the description of the Dreyfus Affair in the Recherche. The chronological and factual examination is completed by the analysis of two optical metaphors used to describe the Jews in France at the time of the ‘Union sacrée’ from the perspective of long-term Jewish history: the social kaleidoscope and the X-rays.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.