Négocier pour exister : les villes et les duchés du nord de l’Empire face à la France (1650-1730)

par Indravati Félicité

Thèse de doctorat en Histoire moderne

Sous la direction de Lucien Bély.

Soutenue le 31-03-2012

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Histoire moderne et contemporaine (Paris) .


  • Résumé

    La thèse explore le lien entre la politique étrangère et la survie politique et économique des villes hanséatiques (Hambourg, Brême et Lübeck) et des duchés de Mecklembourg-Schwerin et de Schleswig-Holstein-Gottorp de 1650 à 1730, à travers les relations diplomatiques entretenues par ces petits États avec la France. Les différentes stratégies qu’ils mettent en œuvre afin d’être considérés comme des partenaires diplomatiques par la France font l’objet de la première partie. La deuxième partie est consacrée aux pratiques de la négociation développées par ces États au contact de la France, à leur manière de communiquer avec cette puissance concurrente de l’autorité impériale, ainsi qu’à la prise de décision en matière de politique étrangère. La question de la souveraineté de ces États constitue le fil directeur de la réflexion : ces États, qui jouissent du droit de négocier avec les puissances étrangères à l’Empire, resten soumis à l’autorité de l’Empereur. La troisième partie pose la question de la professionnalisation de la fonction de diplomate dans l’Empire. Trois aspects sont développés. Les éléments permettant de parler de l’émergence d’un métier sont évoqués dans un premier temps, ainsi que les résistances des diplomates à cette première professionnalisation. La situation financière et la vie matérielle des diplomates permettent ensuite de poser la question de leur place dans la hiérarchie sociale de l’époque. Enfin, ces éléments sont complétés par un questionnement sur la culture des diplomates, notamment à travers les relations qu’ils entretiennent avec la République des Lettres et l’analyse de publications, littéraires ou savantes, qui leur sont consacrées.

  • Titre traduit

    Negociate to exist. Diplomatic relations between the towns and the duchies of the Northern Holy Empire and France (1650-1730)


  • Résumé

    Through the diplomatic relations maintained with France by the Hanseatic towns (Hamburg, Bremen and Lubeck) and the duchies of Mecklenburg-Schwerin and Schleswig-Holstein-Gottorp from 1650 to 1730 this thesis will explore the link between foreign policy on the one hand and economical and political survival on the other hand. Therefore, the strategies these states develop in order to make themselves considered as valuable partners by the French government form the first part of the thesis. The second part focuses first on the practice of negotiation these states elaborated in contact with France and then on the way they communicated with a power that challenged the authority of the Emperor. Finally the decision-making in the field of foreign policy is regarded. The question if these small states may really be considered as sovereign states is the leitmotif of this thesis as these small states and Hansestic towns are in fact allowed to negotiate with external powers of the Empire. The third part deals with the diplomatic profession. The question is if the function of a diplomat is becoming a genuine profession or not. To this, three topics are studied: the elements which show that the function of a diplomat is indeed becoming a career is presented first as well as the powers of resistance to this evolution. In a second step the financial situation and the material life of the diplomats allow to examine the place of the diplomats in the social hierarchy. These subjects are at last completed by a closer look on the culture of the diplomats through their close ties to the Republic of Letters and the analysis of literary and scientific publications dedicated to their action.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.