La fin des Séleucides (129 – 64 av. J. Chr. structures d’autorité centrale et autonomies locales)

par Adrian Dumitru

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Olivier Picard.

Soutenue le 14-01-2012

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) .


  • Résumé

    La présente thèse se propose d’analyser les causes qui ont mené à la chute de la dynastie Séleucide. L'approche traditionnelle des modernes incrimine la guerre civile qui a opposé deux demi-frères, Antiochos VIII et Antiochos IX, et qui s’est poursuivie sous leurs successeurs, en faisant surtout porter la recherche sur la reconstruction de la séquence des opérations militaires. Cela n'est possible que par une étude approfondie des ateliers monétaires, puisqu’en passant d’une main à l’autre, ils permettent d’établir les conquêtes et les pertes de chaque prétendant, jusqu'à la chute finale de la dynastie, qu’entraînent les actions du roi arménien, Tigrane le Grand, et l’arrivée de Rome à la fin des guerres mithridatiques.Notre approche s’en distingue parce qu’elle se concentre sur la relation entre les Séleucides et les communautés qui leur étaient soumises, notre hypothèse principale étant que le progrès de l’autonomie des communautés locales n'a pas été le résultat de l'affaiblissement de la dynastie mais une des causes qui ont miné la dynastie Séleucide et l’ont menée à l'effondrement final.

  • Titre traduit

    The end of the Seleucids (129-64 b.C.) – structures of central authority and local autonomies


  • Résumé

    The goal of the current Ph.D. thesis consists in analyzing the causes that have lead to the fall of the Seleucid dynasty. The traditional approach of the modern scholars takes into account the civil war that broke up between the two half-brothers, Antiochus VIII and Antiochus IX (carried on by their successors) , with a particular accent placed on the reconstruction of the sequence of events. This was possible only through a careful survey especially of the numismatic evidence, since the mints that changed hands allowed to establish the offensives and counter-offensives of each claimant to the throne until the final breakdown, as a result of the actions of the Armenian king, Tigranes the Great, and of the coming of Rome at the end of the Mithridatic wars.Our approach was different in the respect that it focused on the relation between the Seleucid and the subject communities, our main hypothesis being that the local communities becoming autonomous was not the result of the decay of the dynasty but one of the causes that undermined the Seleucid dynasty and lead to the final collapse.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.