De la tribu à la démocratie. Tribu, ethnie et géopolitique du Kurdistan irakien

par Ali Dolamari

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Michel Korinman.

Le président du jury était Frank Lestringant.

Le jury était composé de Michel Korinman, Joyce Blau, Saywan Barzani, Michel Carmona, Bernard Dorin, Ari Daniel Levine.


  • Résumé

    Au Kurdistan d’Irak, de nombreuses tribus ont toujours participé activement à la vie politique. Cette recherche étudie l’impact de cette organisation tribale sur la situation géopolitique du Kurdistan irakien, ce qui mène à analyser les transformations ayant mené au mode de gouvernance régional (fédéré) récemment mis en place, et donc le lien entre social et politique, société et Etat, tribu et gouvernement. S’appuyant sur de nombreux entretiens, l’étude utilise aussi des concepts issus de plusieurs champs : anthropologie, sociologie, histoire, géopolitique. Après une présentation générale (“Grand Kurdistan” et identité kurde, fait religieux), elle fournit un tableau détaillé des tribus : structure sociale et économique, relations avec le mouvement national et l’Etat, phénomène jash (milices tribales pro-gouvernementales). Elle retrace ensuite les processus politiques ayant conduit de la genèse du mouvement national kurde en Irak à l’émergence récente d’un Gouvernement Régional du Kurdistan (GRK) signe anglais (KRG). Elle analyse enfin les nouvelles perspectives géopolitiques ouvertes par la chute du régime Saddam Hossein en 2003 et la constitution fédérale irakienne de 2005, abordant les conflits entre gouvernements central et régional (gestion des ressources, territoires contestés, statut des peshmerga), et propose en conclusion un tableau des relations présentes des tribus au politique, et en particulier au GRK.

  • Titre traduit

    From tribe to democraty. Tribe, ethnicity and geopolitics of Iraquy Kurdistan


  • Résumé

    In Iraqi Kurdistan, numerous tribes have always actively participated in political life. This research studies the impact of this tribal organization on the geopolitical situation of Iraqi Kurdistan, which leads to a study of the transformation process leading to the regional (federal), recently set up, mode of governing, and of the link between social and political situations, society and State, tribe and government. Based on numerous interviews, the study also uses concepts from several fields: sociology, anthropology, history, geopolitics. After a general introduction (“Great Kurdistan” and Kurdish identity, including religious fact), it provides a detailed picture of the tribes: social and economic structures, relations with the national movement and the State, jash phenomenon (pro-government tribal militias). It then describes the political processes leading from the genesis of the Kurdish national movement in Iraq to the recent emergence of a Regional Government (KRG). Finally it analyses the geopolitical perspectives brought about by the fall of the regime, and the federal Constitution of 2005, dealing with the conflicts between central and regional governments (resources management, disputed territories, peshmerga status). The conclusion gives a try at a picture of the new relations of Kurdish tribes to the political field, and particularly to KRG.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.