Le Mythe de Napoléon dans la poésie française (1815-1848)

par Anne Kern-Boquel (Boquel)

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Bertrand Marchal.

Soutenue le 02-07-2012

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) .


  • Résumé

    Entre 1815 et 1848, la figure napoléonienne s’impose comme l’une des sources d’inspiration majeures de la poésie française : les plus grands auteurs mais aussi les chansonniers populaires et les poètes d’occasion se confrontent à l’évocation de celui qui apparaît alors comme l’archétype du héros. Ce travail se propose d’explorer le corpus de la poésie napoléonienne en prenant pour guide la notion de mythe littéraire : de quelles façons, sous quelles formes et avec quels enjeux le mythe littéraire de Napoléon émerge-t-il de cette poésie ?On se propose ici trois objectifs : rendre compte de la naissance d’un mythe littéraire dans l’histoire ; aller au-delà d’une étude parcellaire pour exposer sa structure d’ensemble ; étudier les sens que prend le mythe littéraire en les comprenant dans le contexte plus large du Romantisme. Un travail de dénombrement de la poésie napoléonienne sert de point de départ à une analyse qui tente de marier les approches chronologique, thématique et esthétique du mythe. Quatre parties illustrent chacune un segment chronologique du corpus, alternant entre présentations d’ensemble et développements consacrés à des œuvres précises : passage de la représentation d’un héros épique à celle d’un héros mythique (1815-1821), premier essor du mythe sous la forme d’une aurore libérale (1821-1830), apothéose du mythe (1830-1840), reflux et in fine changement de statut de ce mythe (1840-1848). La cinquième partie propose une étude en synchronie qui synthétise les matériaux précédemment rassemblés : on y explore les thèmes constitutifs et les structures du mythe ainsi que ses liens avec le Romantisme.

  • Titre traduit

    The Myth of Napoleon in French Poetry (1815-1848)


  • Résumé

    Between 1815 and 1848, Napoleon became established as one of the major sources of inspiration in French poetry. Writers of all kinds – from the greatest poets of the age to lyricists of popular songs and part-time versifiers – took on the challenge of evoking a figure that came to be presented as the archetypal hero. This study aims to explore the corpus of Napoleonic poetry within the framework of the notion of literary myth : how, in what forms and with what consequences did the literary myth of Napoleon emerge in this poetry ?The following three objectives are thus proposed: to account for the historical birth of a literary myth ; to go beyond a fragmented analysis in order to identify an overarching structure ; to identify and situate the meanings of the literary myth in the broader context of Romanticism.A cataloguing of Napoleonic poetry serves as a starting point for an analysis that aims to marry chronological, thematic and aesthetic approaches to the myth. Each of the first four parts examines a chronological segment of the corpus, alternating between general presentations and more specific studies focusing on particular works : the transition from the representation of an epic hero to the representation of a mythical hero (1815-1821), the first blossoming of the myth, occurring together with a liberal rereading of Napoleon’s actions (1821-1830), the apogee of the myth (1830-1848), the decline and eventual redefining of the myth (1840-1848). The fifth part proposes a synthesis of the material that has been thus far assembled in order to explore the constitutive themes and the structures of the myth as well as its links to Romanticism.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.