Mode narratif, mode dramatique : l’adaptation théâtrale de fiction narrative au XVIIe siècle en France

par Chrystelle Barbillon

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation françaises

Sous la direction de Georges Forestier.

Soutenue le 30-01-2012

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec CELLF 17e-18e (laboratoire) .

Le président du jury était Delphine Denis.

Le jury était composé de Georges Forestier, Hélène Baby, Claude Bourqui, Marc Escola.


  • Résumé

    Souvent décriée comme production d’une littérature de seconde main, constamment pratiquée par le théâtre contemporain, l’adaptation, mal définie, négligée par la critique, est rarement théorisée par ceux qui la pratiquent. À partir d’un corpus composé d’une trentaine d’œuvres narratives, allant de L’Astrée d’Honoré d’Urfé (1607-1625) au Dom Carlos de Saint-Réal (1672), et de près de quatre-vingts adaptations, cette étude analyse l’adaptation théâtrale de fiction narrative comme une pratique d’écriture unifiée, que reprend et amende chaque dramaturge. Définissant rigoureusement l’adaptation, ce travail construit, par l’étude des textes et une contextualisation théorique circonstanciée, des outils d’analyse qui identifient et évitent les apories des théories de l’adaptation. Cette grille de lecture rhétorique permet alors de suivre dans ses principaux procédés le geste d’écriture adaptatif, de la sélection de la matière romanesque à la composition puis l’écriture de la pièce de théâtre, jusqu’à son actualisation sur scène : se définit ainsi une poétique de l’adaptation transmodale, qui perturbe le fonctionnement des parties de la rhétorique et met en jeu les potentialités du medium dramatique. Cette pratique, qui confirme ou infirme les genres dramatiques, dans une dynamique tantôt topique, tantôt créatrice, comporte ainsi des enjeux esthétiques. Lieu de circulation et d’invention des formes littéraires, d’un jeu intertextuel complexe dont le miroitement est démultiplié par une réception à plusieurs niveaux, l’adaptation théâtrale exhibe sa littérarité, et mérite une place dans le paysage littéraire français du XVIIe siècle, dont elle restaure l’épaisseur et la richesse.

  • Titre traduit

    Narrative mode and dramatic mode : a study of theatrical adaptation of works of fiction in France during the seventeenth century


  • Résumé

    Often dismissed as the production of second-hand literature, though constantly used by modern stage directors and playwrights, adaptation has frequently been neglected by critics; barely theorised by those who practice it, it has been approached with an approximate definition. Through the study of thirty novels and short stories − ranging from Honoré d'Urfé's L’Astrée (1607-1625) to Saint-Réal’s Dom Carlos (1672) − and the study of some eighty theatrical adaptations, this work analyses the theatrical adaptation of narrative fictions as a coherent writing practice, which each and every play embodies in a different way. Starting with a clear definition of what theatrical adaptation means, then proceeding with a careful reading of the works and a detailed review of contemporary theories, we build tools to analyse this corpus and avoid the aporias adaptation theories have usually been confronted with. This reading of adaptation, based on rhetorics, enables us to follow the process of adaptative writing step by step through its various techniques − from the selection of material within the novel to the designing and actual writing of the play to its final staging. Thus we define the poetics of a transmodal adaptation, which reinvents the working of rhetorical categories and questions the potentiality of drama as a semiotic medium. Adaptation therefore challenges literary genres − sometimes confirming their topoï, sometimes creating new forms − and thus tackles aesthetics-related issues. Theatrical adaptation appears as a field of literary experimentation and formal innovation, within which intertextual references reverberate and multiply in various levels of reading. Exhibiting its second-hand nature and therefore its literary quality, theatrical adaptation rightly deserves to be read as a major contribution to the French seventeenth-century dramatic literature, to which it gives back its density and richness.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.