Les ethné de la région « Thraco-Macédonienne ». Étude d’Histoire et de Numismatique (fin du VIe – Ve siècle)

par Alexandros Tzamalis

Thèse de doctorat en Histoire et civilisation de l’Antiquité

Sous la direction de Olivier Picard.

Soutenue le 13-01-2012

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) .

Le président du jury était Michel Amandry.

Le jury était composé de François de Callataÿ, Frédérique Duyrat, Marie-Christine Marcellesi.


  • Résumé

    L’étude présentée ici est consacrée aux ethné de la région « thraco-macédonienne » de la fin du VIe et du début du Ve siècle av. J.-C. Ces ethné (tribus) mentionnés en passant par les sources anciennes ont été un élément important dans la région du Nord de l’Egée ayant des multiples interactions avec les Grecs et les Perses qui s’établissaient dans la même région. La manque des références littéraires a laissé les chercheurs sans beaucoup de repères, étant donné que les trouvailles archéologiques qui puissent être attribuées à ces peuplades avec certitude sont également très rares. Uniquement les monnaies offrent un matériel conséquent et c’est pour cette raison que la majorité de l’étude présente est consacrée à l’évidence numismatique. Pour la première fois un corpus des séries parallèles des monnaies attribuées à ses ethné est présenté ici, accompagné par une étude des coins et des trésors. La combinaison de ces éléments a amené à une nouvelle datation des séries monétaires, ce qui, à son tour conduit a une reconsidération de l’histoire de la région.

  • Titre traduit

    The ethné of the “Thraco-Macedonain” region. History and Numismatics (end of the 6th – 5th c. B.C.)


  • Résumé

    The present study is dedicated to the ethné of the “Thraco-Macedonian” region at the end of the 6th and the beginning of the 5th century B.C. These ethné (tribes), which are mentioned only in passing in ancient sources were an important element in the region of the Northern Aegean, interacting in multiple ways with the Greeks and the Persians who had established themselves in the region. The absence of extended literary references has left the specialists without many points of reference, given that archaeological finds that could be attributed with any degree of certainty to these ethné are equally rare. Only the coins offer a subsequent material and it is for this reason that the study of the numismatic evidence takes up an important part of the present thesis. It is for the first time that a corpus of the parallel series of coins attributed to the ethné is here presented, accompanied by a study of the dies but also of the hoards. The combination of these elements has lead to a new dating of the monetary series, which in turn leads to a reconsideration of the history of the region.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?