(Dis)continuité référentielle en contexte dialogal. L'emploi du pronom personnel anaphorique après les séquences dialoguées

par Tiina Ainola

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Michel Charolles.

Soutenue le 17-12-2012

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Laboratoire LaTTiCe (Montrouge, Hauts de Seine) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jeanne-Marie Debaisieux.

Le jury était composé de Michel Charolles, Jeanne-Marie Debaisieux, Gilles Philippe, Denis Apothéloz.


  • Résumé

    La thèse porte sur l’emploi des pronoms personnels anaphoriques sujets dans le récit faisant suite à des séquences dialoguées. Elle est fondée sur un corpus de 370 extraits de romans français du XIXème siècle qui ont été systématiquement annotés. Le point de vue général adopté est tiré des travaux linguistiques et psycholinguistiques sur la référence et l’anaphore, il prévoit que l’assignation du référent au pronom se fait par l’intermédiaire de la représentation mentale construite par les lecteurs au cours du traitement du discours. Dans les extraits étudiés, les expressions référentielles renvoyant à des personnages ont été systématiquement annotés, en particulier les pronoms de troisième personne et les pronoms de dialogue, ainsi que les formes vides dans les phrases attributives de discours rapporté quand celles-ci sont ellipsées. La forme et la fonction des expressions référentielles est prise en compte de même que l’enchaînement des répliques. Les référents sont annotés par des traits contextuels indépendants les caractérisant : +/– centre anticipateur dans la narration avant le dialogue, +/– sujet dans le discours cité et +/– locuteur de la dernière réplique, plus d’autres traits comme la différence de genre. Quatre grandes configurations sont distinguées et, à la suite, nous proposons une typologie des transitions en fonction de la (dis)continuité entre la narration, le discours citant et le discours cité. Les données tirées du corpus montrent que, parmi les traits pris en compte, ce sont les mentions du référent du pronom à la suite de la séquence dialoguée dans la narration avant le dialogue et la différence de genre entre les participants du dialogue qui influent le plus sur les transitions, ainsi que le statut du référent en tant que locuteur de la dernière réplique, plutôt que le fait qu’il soit sujet de la dernière proposition du discours cité.

  • Titre traduit

    Referential (dis)continuity in dialogical context. The use of anaphoric personal pronoun in narration after dialogue


  • Résumé

    This thesis explores the use of anaphoric personal pronoun in the narration following dialogue in literary text. The study is based on a nearly four hundred dialogue passages borrowed from XIXth century French novels. We have adopted the point of view that pronoun resolution is guided by the mental representation being constructed during discourse processing. All the expressions referring to characters, as well as implicit speakers in the absence of a reporting clause have been annotated in the passages. Besides the linguistic properties of referents, our study also considers dialogue’s alternating structure. After studying separately several features caracterizing a referent, such as +/– gender difference, +/– mentions in the narration before the dialogue, +/– being subject in the dialogue and +/– being speaker of the last quote, their combinations in chains were presented. Based on four different types of chains, a typology of transitions by referential (dis)continuity between narration, reporting clause and direct speech has been proposed. Of the studied features, the transitions are most influenced by the mentions of a referent in the narration before the dialogue and by different gender of discourse participants, but also by the referent being the speaker of the last line of the dialogue, while the fact of being the subject in the direct speech has less importance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.