Stratégie de communication promotionnelle d'une destination touristique. Étude de cas du produit tunisien de 1997 à la révolution

par Slaheddine Oueslati

Thèse de doctorat en Economie internationale et développement

Sous la direction de Xavier Richet.

Le président du jury était Jean-Pierre Lozato-Giotart.

Le jury était composé de Xavier Richet, Jean-Pierre Lozato-Giotart, Nathalie H. Fabry, Erick Leroux.


  • Résumé

    La Tunisie, vieille de 3000 ans et aux trésors reconnus mondialement a misé sur le tourisme depuis les premières années de son indépendance en 1956. Le nombre des établissements touristiques est passé de 85 en 1965 à 856 en 2011 et le nombre des arrivées a dépassé sept millions de touristes pour une population de 10.5 millions d’individus : un record. Les nuitées ont atteint 35.5 millions enregistrant 3.522 millions de dinars de recette. Malgré ces "performances", le produit tunisien est resté principalement balnéaire attirant majoritairement les mêmes marchés source, en l’occurrence le marché européen : les Français et les Allemands. Avec la rude concurrence dans le bassin méditerranéen, le produit tunisien a montré une certaine stagnation, voire régression. L’objet de notre recherche se concentre sur un point essentiel de la réussite ou de l’échec de tout produit touristique : la stratégie de communication promotionnelle. Quelle sont ses bases en Tunisie? Comment est-elle établie ? Comment est-elle mise en œuvre ? Où résident ses défaillances ? Et quelles sont ses remèdes ? Seulement, au moment où les autorités misent sur une évolution qui espère atteindre dix millions de touristes en 2016, une Révolution surprend le pays et le monde. Elle secoue évidemment les structures et les habitudes et fait déferler des vagues de violence dont le secteur du tourisme ne peut en être que la première victime. Les élections de l’Assemblée constituante font encore élire une majorité islamiste qui n’approuve pas forcément la même politique d’ouverture historiquement entreprise dans le pays. C’est le prix de la démocratie espéré par le peuple qui est venu chambouler le secteur du tourisme et également notre travail qui, pourtant, était sur le point de s’achever. Cela a, au contraire, rendu notre recherche intéressante et excitante. C’est le travail que nous présentons dans cette thèse.

  • Titre traduit

    Strategy of promotional communication of a touristic destination in the Mediterranean. Case study of the Tunisian product from 1997 to the Revolution


  • Résumé

    Tunisia, 3000 years old, with its world famous archeological treasures, has been counting on tourism since the early years of its independence in 1956. The "touristic establishments" number from 85 in 1965 to 856 in 2011, and the number of visitors exceeded 7 millions for a population of 10.5 millions. A record. The number of overnights went up to 35.5 millions dinars in takings. In spite of these performances, the Tunisian product has remained mainly in the beach and spa sector and attracted in majority the European market: the French and the Germans. When facing the severe competition of the Mediterranean Basin, the Tunisian product has shown a certain stagnation, if not a decrease. The aim of our research is to concentrate on one essential point concerning the success, or the failure, of any touristic product: that is the strategy of promotional communication. Which are its basises in Tunisia ? How are they operated ? The failures ? The remedies ? At the time when the authorities count on a positive evolution, with the hope of reaching the number of 10 millions tourists in 2016, a Revolution comes to a surprise to the country and to the world. Structures and habits were obviously shaken and waves of violence swept to the industry of tourism which was the first one to suffer from it. The elections of the Constituent Assembly will bring to power an islamist majority who does not readily agree with the policy of openess which had been historically undertaken in the country. This is the price to be paid for the democracy hoped for by the people, which did upset the sector of tourism, and also our work which was about to be completed. It has, actually, made our research the more interesting and exciting. This is the research that we submit in this thesis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.