Les démonstrations du corps. L'œuvre poétique de Herberto Helder

par Daniel Rodrigues

Thèse de doctorat en Études portugaises, brésiliennes et de l'afrique lusophone

Sous la direction de Catherine Dumas.

Soutenue le 10-12-2012

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Europe latine et Amérique latine (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Centre de recherche sur les pays lusophones (Paris) (équipe de recherche) et de Centre de Recherches sur les Pays de Langue Portugaise (laboratoire) .

Le président du jury était Michel Collot.

Le jury était composé de Catherine Dumas, Michel Collot, Maria Graciete Besse, Nuno Júdice.


  • Résumé

    Notre thèse se propose d’analyser le corps dans l’œuvre du poète portugais Herberto Helder souvent perçue comme obscure et hermétique. Nous présentons une étude sur la dernière anthologie Ofício Cantante, publié en 2009. Nous soutenons que ces caractéristiques-là, habituellement considérées comme un obstacle à la lecture, permettent au contraire de mieux appréhender la création poétique heldérienne, car celle-ci peut être comprise comme une expérience corporelle. Nous partons de deux hypothèses : la première prônant que le corps se trouve confondu avec le texte, la deuxième que le corps est une catégorie antérieure à celui-ci ou une création textuelle. Dans les deux cas, le corps est une « démonstration inexplicable », dans les termes utilisés par le poète. Nous allons donc suivre l’évolution des différentes anthologies du poète, montrant que celles-ci, loin d’offrir au lecteur la totalité de l’œuvre et un portrait de son évolution, ne font qu’inscrire des discontinuités dans l’œuvre elle-même. Nous essayerons également de saisir la place du sujet lyrique en étudiant la voix lyrique, la définition de sa masculinité, et nous proposerons une analyse d’un corps acteur qui ressemble à la fois à un corps malade et à un corps animal.

  • Titre traduit

    The demonstrations of the body. Herberto Helder's poetic work


  • Résumé

    Our thesis analyses the presence of the body in the works of the Portuguese poet Herbert Helder, which is often considered obscure and hermetic. We study his last anthology, Ofício Cantante, published in 2009. It is our opinion that the characteristics we mentioned, in general considered an obstacle to the reading, allow, conversely, the understanding of Helder’s poetic creation, as they can be read as a corporal experience. Our starting point is divided into two hypotheses: the first proposes that the body confounds itself with the text. The second proposes that the body is a category prior to the text, or a textual construct. In both cases, the body is an “inexplicable demonstration”, if we use the words of the poet. We thus follow the evolution of the poet’s different anthologies to show that they offer the reading of the totality of his writings, or their evolution, and that, in fact, they inscribe a discontinuity in the body of his writing. We also try to redeem the persona by studying the poetic voice and the definition of its masculinity. We also propose an analysis of the body as an actor, which is similar to the diseased body and the animal body.

Accéder en ligne

Par respect de la propriété intellectuelle des ayants droit, certains éléments de cette thèse ont été retirés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.