Filmer l'architecture. Description archi-tectonique chez Peter Greenaway

by Sun jung Yeo

Doctoral thesis in Etudes cinématographiques et audiovisuelles

Sous la direction de Philippe Dubois.

Soutenue le 10-12-2012

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Arts & médias (2009-2015 ; Paris) , en partenariat avec Institut de recherche sur le cinéma et l'audiovisuel (Paris) (équipe de recherche) .

Thesis committee President: Antonio Somaini.

Le jury était composé de Philippe Dubois, Antonio Somaini, Pierre Caye, Cyrille Simonnet.


  • Résumé

    Comment filmer l’architecture, comment la décrire par une surface ? L’altérité de l’architecture à l’écran, avec ses espaces et ses opérations propres, pose les problèmes esthétiques dans l’ordre de la perceptibilité. En redéfinissant l’architectonique en relation avec les pensées modernes de la tectonique architecturale, je cherche à repérer ces problèmes esthétiques afin de nommer la description filmique de l’architecture élaborée chez Greenaway. La tectonique de Bötticher porte sur la démonstration ornementale des relations structurelles, spatiales et sensibles, alors que l’architectonique révisée de Boullée pense à la structure et à ses relations fortes. Mise en parallèle à une évolution historique du beau architectonique à l’ornement tectonique, la description de l’architecture de Greenaway n’assure pas seulement une persévérance de l’idée d’harmonie, mais donne à voir une surédification dynamique, définie par l’obliquité et la périphéricité dans un travail de la figurabilité. La description archi-tectonique consiste dans la démonstration perceptible et hypothétique, de forces structurelles et de connexions topologiques. Mouvementée par l’épreuve de la désharmonie appartenant au monde de la matière, des forces et des sens, la description de Greenaway se formule par le montage analogique, le cadrage chronotopique, la rotation géométrique et la grille en mouvance.

  • Alternative Title

    Filming Architecture. Peter Greenaway’s Archi-tectonic Description


  • Résumé

    How to film architecture, how to describe it on surface ? The otherness of the architecture on screen, with its own space and function, raise the aesthetic problems from the perspective of perceptibility. Redefining architectonic in relation to modern thought on architectural tectonic, I attempt to locate these aesthetic problems in order to name the filmic description of the architecture elaborated in Peter Greenaway. Bötticher’s tectonics focuses on the ornamental demonstration of structural, spatial and sensitive relationships, while Boullée’s revised architectonic think the structure and its relationships of forces. Considered with the historical evolution from the architectonic beauty to the tectonic ornament, the description of architecture by Greenaway maintains not only a persistence of the idea of harmony but makes sensible a dynamic suredification characterized by obliquity and periphericity in a work of figurability. The archi-tectonic description is based on the the perceptible and hypothetical demonstration of structural forces and topological connections. Animated by the confrontation with disharmony in a world of matter, forces and senses, the description by Greenaway expresses itself through analogical editing, chronotopical framing, geometrical rotation and grid in movement.

Consulter library

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.