Le "moi" autobiographique dans l'œuvre romanesque et théâtrale de Witold Gombrowicz

par Ewa Kraska

Thèse de doctorat en Théâtre et arts du spectacle

Sous la direction de Georges Banu.


  • Résumé

    Lors de mes deux années de master, je me suis interrogée sur la forme gombrowiczienne fondée sur la parodie impliquant jeu et théâtralité. je me suis appuyée essentiellement sur ses trois pièces de théâtre, yvonne, princesse du bourgogne, le mariage et opérette, ainsi que ses romans empreints de théâtralité tels que la pornographie, et ferdydurke. ce corpus de textes m'a alors amenée vers une autre question fondamentale : la part de fiction et de réalité chez gombrowicz. ainsi, pour saisir la continuité et la rupture entre ces deux pôles, je me suis placée au cœur même de la vie de l'auteur, tentant d'extraire le « moi » originel au sein de ses créations que je confronterai, dans le cadre du doctorat, au travers d'une véritable partie d'échecs afin de percevoir dans le « jeu » l'implication réelle du « je » gombrowiczien. cependant, pour parvenir à cette quête du « jeu/je » gombrowiczien, il serait intéressant de placer cette étude dans les ensembles littéraires du nouveau roman et ses marques de l'autofiction, assumé, revendiqué ? nous questionnerons ainsi, non seulement le « moi » de gombrowicz dans son œuvre théâtrale et romanesque, mais aussi son implication en tant qu'auteur dans les courants esthétiques.

  • Titre traduit

    The autobiographical me in the novels and plays by Witold Gombrowicz


  • Résumé

    The Me and autobiography, the fact in putting on the first place one's personality and putting on the place of actor the Me, stands at the very headspring of the texts by Witold Gombrowicz, who speaks for himself appealing to the Other, and through the Other hides behind the non-responsability.The autobiography? The self fiction? Where the text sifts through the interplay of the truth and lie, the real and imagined and that interplay questions the Me and its personal limits, its expression, its moderations and immoderations. When the ghosts reappear, and the fantasies speak for, we don't know any more where to place that contradictory writer located between the dream and reality. And because the Other allows him to replay his own story, he calls for a multitude of characters chosen not for their uniqueness but for the capability of playing this double role.Changing scenes, elusive characters, the author-narrator complex, sometimes actor, sometimes director, sometimes acting, sometimes being trapped in his own acting, and the whole portrait arises when Witold meets Gombrowicz. Who is who? Is there any identity crisis?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.