Le cinéma d'animation et son image. Étude des pratiques industrielles et spectatorielles du cinéma d'animation américain contemporain. Le cas prototype de Pixar (1995-2010)

par Lucie Merijeau

Thèse de doctorat en Études cinématographiques et audiovisuelles

Sous la direction de Laurent Jullier.

Soutenue le 20-11-2012

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Arts & médias (2009-2015 ; Paris) , en partenariat avec Institut de recherche sur le cinéma et l'audiovisuel (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Raphaëlle Moine.

Le jury était composé de Laurent Jullier, Raphaëlle Moine, Jean-Pierre Esquenazi, Vincent Amiel.


  • Résumé

    Parce qu’ils sont les premiers à avoir réalisé un long métrage en images de synthèse, Toy Story, dont le succès artistique et populaire – qui ne se dément pas - a été le déclencheur d’un nouveau cycle de films d’animation, les studios d’animation Pixar occupent une place importante dans le paysage culturel actuel, et représentent une bonne opportunité d’étudier la manière dont les objets des industries culturelles sont créés et consommés. Au travers d’une étude du dessin animé américain, abordé du point de vue historique et esthétique, il s’agit tout d’abord de déterminer l’évolution du système de production et des techniques, qui sont en lien avec les évolutions stylistiques, pour comprendre dans quel système émergent puis s’établissent les films d’animation Pixar. Alors que la manière dont les films sont faits et dont ils sont vus a changé à la fin du XXe siècle, la trilogie Toy Story sera l’objet privilégié d’une étude des mutations du cinéma, et des usages qui en sont faits. Par le statut culturel élevé spécifique à Pixar, par l’ambiguïté textuelle qui les caractérisent et qui sont l’occasion d’interprétation très variées, ou grâce aux nouveaux modèles de féminité et de masculinité qu’ils proposent, les films d’animation tendent à devenir des films "comme les autres", laissant aux spectateurs la possibilité de les appréhender comme ils le veulent.

  • Titre traduit

    The Animated Feature Film and its Image. Pixar as a Prototype for an Analysis of the Animated Cartoon Practices of Industries and Audiences (1995-2010)


  • Résumé

    As the first studio to have created a CGI animated feature film, Toy Story, whose success initiated a new era in animation production, Pixar Animation Studios occupy a significant position in the actual cultural landscape, and present a great opportunity to study the ways in which objects from cultural industries are produced and consumed. By examining the animated cartoon, from historic and aesthetic perspectives, I intend to determine the evolution of the production system and of the technics, which are related to stylistic changes as well. This study will help us understand the studio system in which Pixar’s movies have taken place. While the ways films are made and seen changed at the end of the last century, Toy Story’s films are the privileged object for an analysis of the transformations of cinema and its uses. By Pixar’s high cultural status, by the textual ambiguity that characterized them or the new representations of masculinity and femininity that they share, animated feature films tend to become "ordinary films", letting viewers grasp them as they want.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.