Un espace dynamique ? Tensions de la spatialité dans la narration littéraire française, serbe et anglais/anglophone des années 1980 à 2000

par Robert Rakocevic

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Jean-Pierre Morel.

Soutenue le 23-11-2012

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches comparatistes (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jean Bessière.

Le jury était composé de Jean-Pierre Morel, Jean Bessière, Bertrand Westphal, Kathleen Gyssels.


  • Résumé

    Le nombre d’études consacrées au problème de l’espace, y compris dans la littérature, est en nette progression depuis plusieurs décennies et surtout ces dernières années. Certains parlent d’un « tournant spatial » de l’ensemble des disciplines humanistes. Malgré cet intérêt accru, l’équivocité traditionnellement attachée à la notion d’espace demeure. Si le langage courant réserve le terme aux faits géographiques, urbains ou encore astronomiques, on a souvent mis en évidence le fait qu’il désigne à la fois un « contenu » et une « forme » (E. Husserl), une réalité en même temps « obscure » et « objective » (A. Einstein). Cette thèse tient compte de la complexité de la notion d’espace et la met à profit pour analyser ce qu’il convient d’appeler la spatialité dans la littérature. Elle porte sur un corpus diversifié qui comprend des œuvres narratives écrites par Jean Echenoz, François Bon, Radoslav Petković, David Albahari, V.S. Naipaul et Martin Amis. Telle qu’elle est étudiée ici, la spatialité pose un large ensemble de questions « formelles » et « thématiques » : la scénographie urbaine et non urbaine, la « polarisation » de l’espace (centre/périphérie, local/global, familier/étranger), l’écriture de la frontière, la toponymie, la topographie, le « balisage » de l’espace (à l’aide de pronoms, verbes et adverbes), l’espace-image et le sens autoréflexif de l’espace. À chacun de ses différents niveaux, elle se révèle profondément dynamique, composée d’éléments en interaction et en opposition, autrement dit « en mouvement ».

  • Titre traduit

    A Dynamic Space? Tensions of Spatiality in French, Serbian and English Language Novels and Narratives Between 1980 and 2000


  • Résumé

    In various fields, including literature, much work has been done on the question of space over the last few years and decades. Some refer to a “spatial turn” in humanities and social sciences. However, in spite of a considerable general interest in this topic, the notion of space remains equivocal. The term is commonly used to denote basic facts in geography, urbanism and astronomy, but the concept is also often said to be rather complex. Husserl claimed that space was both a “content” and a “form”, while Einstein believed that its genuine nature was at the same time “obscure” and “undeniably objective”. In this thesis, we take into account the complexity of the space itself and challenge the notion of spatiality in literature. The corpus consists of novels and narratives written by V.S. Naipaul, Martin Amis, Jean Echenoz, François Bon, Radoslav Petković and David Albahari. Spatiality, such as defined here, brings us to examine both content- and form-related issues, including urban and non-urban space, spatial “polarization” (“centers” and “peripheries”, “local” and “global”, “known” and “unknown” places), border, toponymy and topography. The use of some terms specifying spatial location (such as deictics) is also analyzed, as well as the iconographic representations of space referred to in the texts and, finally, different forms of self-reflexive discourse inherent in the writing of space. The analysis reveals that every level of spatiality has an essentially dynamic, non-static quality, as the elements that it is composed of are in constant opposition and interaction.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.