« Jusqu’où peut-on aller trop loin ? » Transgression, seuils de tolérance et circulation de représentations dans le cinéma américain entre les secteurs mainstream et indépendant, de 1990 à 2007

par Adrienne Boutang

Thèse de doctorat en Études cinématographiques et audiovisuelles

Sous la direction de Laurent Jullier.

Soutenue le 15-10-2012

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Arts & médias (2009-2015 ; Paris) , en partenariat avec Institut de recherche sur le cinéma et l'audiovisuel (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Éric Dufour.

Le jury était composé de Laurent Jullier, Éric Dufour, Laurent Guido, Jean-Loup Bourget, Linda Williams.


  • Résumé

    Cette thèse se propose d’étudier la circulation de représentations et de thématiques transgressives entre deux pôles de la production cinématographique américaine contemporaine, le cinéma indépendant et le cinéma mainstream, du début des années 1990 à 2007. Comparer entre elles les œuvres issues de secteurs de production différents a permis d’étudier, sur une période et dans une société données, les fluctuations du seuil de tolérance face à des représentations et des thématiques taboues, ou simplement dérangeantes. On a ici tenté de déterminer, d’une part ce qui peut ou non circuler d’un pôle à l’autre, d’autre part les modifications qui permettent et légitiment la circulation de thématiques. On a opéré un va et vient entre analyses internes, comparaison des œuvres d’un pôle à l’autre, et analyses externes, faisant intervenir des questions génétiques et des enjeux de réception. Décider de la portée choquante d’une représentation nécessite en effet de prendre en compte le contexte de production et de réception qui la place au cœur d’un réseau d’attentes et d’interprétations susceptible d’en atténuer ou à l’inverse d’en amplifier la portée. La notion de transgression a été à la fois définie a priori, dans une perspective éthique, en mettant l’accent sur la permanence de certains grands tabous, catégories universellement susceptibles d’entraîner chez le spectateur un sentiment de malaise, et être replacée dans une histoire culturelle des bienséances, traversée par des courants contradictoires et pas toujours linéaires. Ce travail se situe donc à la croisée du socio-culturel – questions de réception, de contexte culturel, les œuvres s’inscrivant dans un contexte social qui en modifie la portée – et de l’analyse interne – puisque l’horizon de ces recherches reste l’analyse de stratégies esthétiques ou narratives internes aux films. La présente étude est donc divisée en deux – mainstream d’un côté, "indépendant", de l’autre, et conçue pour fonctionner en miroir : s’y font écho des chapitres similaires, construits autour de thématiques qu’on retrouve de part et d’autre, la structure reflétant donc l’approche comparatiste développée plus haut.

  • Titre traduit

    How far is too far?Transgression, Thresholds et Boundaries in American cinema, from 1990 to 2007


  • Résumé

    The aim of this work is to offer an examination of the way "edgy" images and themes have been "circulating" between mainstream and Independent cinema in the United States, from 1990 to 2007, during which those two distinct economic territories have tended to merge. By comparing films that originate from different industrial locations, I tried to determine the actual boundaries between acceptable and unacceptable themes and representations, and to examine whether and how those boundaries have fluctuated at a particular moment, both diachronically and synchronically. The secondary goal of this work was to analyze "from the inside", through detailed text-centered studies, what textual strategies were used by the films in order to make the transgression more palatable. Both textual and extratextual tools of analysis have been used through this study, which took into consideration both the "texts" and their "paratexts", distribution, promotion, and reception. Laying bare the mechanisms of regulation and tolerance required to consider the films from the stage of their genesis to their distribution and reception. Therefore, I tried to analyze the thresholds of representation through a combination of textual analysis and metatextual analysis, laying bare the process of negotiation that takes place in the contemporary Hollywood as well as in its margins. The notion of "transgression" has been defined by taking into account both "universal" topics, which are not likely to fluctuate much through time, and topics of titillation or scandal that are more specific and linked to a specific cultural or sociological context. This study is divided in two parts, mainstream and Independent, that are meant to echo with each other.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.