Enseignement / apprentissage des langues étrangères au Yémen. Etude des erreurs et difficultés en français rencontrées par des étudiants yéménites à partir de l’analyse des productions écrites

par Tareq Naji

Thèse de doctorat en Didactologie des langues et des cultures

Sous la direction de Jean-Louis Chiss.

Soutenue le 17-10-2012

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Didactique des langues, des textes et des cultures (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Fayza El Qasem.

Le jury était composé de Jean-Louis Chiss, Fayza El Qasem, Georges Daniel Véronique, Nathalie Auger.


  • Résumé

    La présente étude consiste à étudier la compétence écrite chez les étudiants de français à l’université de Taëz, au Yémen, par le biais de l’analyse des erreurs dans les productions écrites recueillies dans le cadre d’un corpus spécial élaboré pour cet effet. Bien que le repérage des erreurs d’expression écrite puisse paraître une opération simple et systématique, l’appréhension des mécanismes de production de ces erreurs et l’analyse de leurs véritables raisons constituent la partie immergée de l’iceberg. Pour mener à bien cette investigation, il a fallu établir des catégories opérationnelles dans lesquelles pourront s’inscrire les erreurs significatives relevées, en vue d’une analyse plus étayée. Des concepts opératoires inspirés des travaux didactiques de plusieurs auteurs nous ont permis de mieux cerner les rouages du processus enseignement/apprentissage du français et d’élargir notre perspective de recherche des racines des erreurs tant dans les stratégies d’auto-apprentissage mises en oeuvre par les apprenants eux-mêmes, que dans les conditions du déroulement de l’enseignement dispensé au département de français. Des difficultés grammaticales, syntaxiques, lexicales inhérentes à la langue française du point de vue d’un apprenant yéménite, jusqu’aux problèmes d’inattention, de manque de motivation, de ressources documentaires ou d’exposition à la langue française, en passant par le mode de fonctionnement des cours et les modalités des contrôles, nous découvrons, durant toutes ces étapes de parcours, les différentes sources des difficultés constatées. Lesquelles permettent, d’une part, l’explication du phénomène des erreurs dans la situation particulière qui est celle des étudiants yéménites, et d’autre part, la conception de solutions adéquates susceptibles de remédier à ces erreurs de façon radicale et non seulement symptomatique. Aussi, espérons-nous attirer l’attention de tous les protagonistes impliqués dans le processus didactique, sur les problèmes réels auxquels se heurtent l’étudiant yéménite désireux d’apprendre cette langue ainsi que sur les meilleures approches possibles pour entreprendre les réformes et les traitements nécessaires.

  • Titre traduit

    Teaching / Learning Foreign Languages in Yemen. Study of Mistakes and Challenges Encountered by Yemeni College Students Learning the French Language; Based on Analysis of Written Production


  • Résumé

    La présente étude consiste à étudier la compétence écrite chez les étudiants de français à l’université de Taëz, au Yémen, par le biais de l’analyse des erreurs dans les productions écrites recueillies dans le cadre d’un corpus spécial élaboré pour cet effet. Bien que le repérage des erreurs d’expression écrite puisse paraître une opération simple et systématique, l’appréhension des mécanismes de production de ces erreurs et l’analyse de leurs véritables raisons constituent la partie immergée de l’iceberg. Pour mener à bien cette investigation, il a fallu établir des catégories opérationnelles dans lesquelles pourront s’inscrire les erreurs significatives relevées, en vue d’une analyse plus étayée. Des concepts opératoires inspirés des travaux didactiques de plusieurs auteurs nous ont permis de mieux cerner les rouages du processus enseignement/apprentissage du français et d’élargir notre perspective de recherche des racines des erreurs tant dans les stratégies d’auto-apprentissage mises en œuvre par les apprenants eux-mêmes, que dans les conditions du déroulement de l’enseignement dispensé au département de français. Des difficultés grammaticales, syntaxiques, lexicales inhérentes à la langue française du point de vue d’un apprenant yéménite, jusqu’aux problèmes d’inattention, de manque de motivation, de ressources documentaires ou d’exposition à la langue française, en passant par le mode de fonctionnement des cours et les modalités des contrôles, nous découvrons, durant toutes ces étapes de parcours, les différentes sources des difficultés constatées. Lesquelles permettent, d’une part, l’explication du phénomène des erreurs dans la situation particulière qui est celle des étudiants yéménites, et d’autre part, la conception de solutions adéquates susceptibles de remédier à ces erreurs de façon radicale et non seulement symptomatique. Aussi, espérons-nous attirer l’attention de tous les protagonistes impliqués dans le processus didactique, sur les problèmes réels auxquels se heurtent l’étudiant yéménite désireux d’apprendre cette langue ainsi que sur les meilleures approches possibles pour entreprendre les réformes et les traitements nécessaires.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.