Marguerite Duras et Eileen Chang. L'enfance, le roman familial, l'écriture féminine

par Yingying Yang

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Jean Bessière.

Soutenue le 28-09-2012

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches comparatistes (Paris) (équipe de recherche) .


  • Résumé

    Marguerite Duras (1914-1996) et Eileen Chang (1920-1995), deux écrivaines du 20e siècle, ont des sources spécifiques d’inspiration : Duras, née en Indochine ; Chang, née à Shanghai. Enfance et expérience familiale constituent l’arrière-plan de la plupart de leurs œuvres. Les mondes que décrivent ces œuvres sont, en conséquence, définies par la douleur et par la souffrance – soit personnelle, soit collective. Le thème familial l’emporte dans les romans de chacun des écrivains. Il permet d’offrir une lecture psychanalytique de bien des romans des deux écrivains, et de les commenter selon le roman familial qui caractérise Duras et Chang. Mais l’enfant et les secrets de la famille, l’importance de l’image de la mère, ne sont pas le seul arrière-plan de l’œuvre de Duras et de Chang. Les deux écrivaines sont conscientes des conditions sociales et politiques qui prévalent et de la situation des femmes. En conséquence, une lecture psychanalytique des deux écrivaines ne doit pas ignorer ces conditions et la lucidité de chacune des écrivaines. Il doit rendre compte du lien entre l’histoire familiale et l’aptitude des deux écrivaines à traiter de questions plus larges.

  • Titre traduit

    Marguerite Duras and Eileen Chang. Childhood, family romance, women’s writing


  • Résumé

    Marguerite Duras (1914-1996) and Eileen Chang (1920-1995), two women writers of the 20th century show specific sources for their inspiration : Duras – was from Indochina, and Chang – was from Shanghai; childhood and family experiences offer the background of most of their works. The worlds they describe are consequently defined by pain and suffering – either individual or collective. The family theme prevails in the works of both writers. It allows to offer a psychoanalytic reading of many of their novels of each writer, and to comment them by reference to the family romance which characterizes Duras and Chang. But childhood, family secrets, importance of the mother image, etc., are not the only background of Duras and Chang’s works. Both writers were fully aware of the political and social conditions which prevailed, and of the women’s situation. Consequently, the psychoanalytic reading of both writers should not neglect these conditions and the lucidity of both writers. This reading should account for the connection between the family history of both writers and their ability to address broader issues.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.