La peinture moderne chinoise est-elle née d'une idéologie politique?

par Lei Zhu (10/07/1979)

Thèse de doctorat en Esthétique

Sous la direction de Bruno-Nassim Aboudrar.

Soutenue le 01-06-2012

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Arts & médias (2009-2015 ; Paris) , en partenariat avec Institut de recherche sur le cinéma et l'audiovisuel (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Bruno Péquignot.

Le jury était composé de Bruno-Nassim Aboudrar, Bruno Péquignot, Bernard Lafargue, Jacinto Lageira.


  • Résumé

    En Chine, à partir du XXe siècle, une tentative de modernisation dans la peinture chinoise ne cesse de la rapprocher de l‘Occident. Cette modernité, pour des artistes chinois, passe par l‘étude de la science et de la technique en Occident. Car l‘art en Occident est depuis longtemps lié à la science, fondé sur une technique et considéré comme une imitation du monde réel par la représentation de la perspective, de la couleur, de la lumière et de l‘ombre. En revanche, l‘art en Chine, de sa naissance à son autonomie, s‘est développé à partir d‘une interaction mutuelle, de l‘image de la nature : (la montagne, la forêt, la rivière...) et de la philosophie, la littérature, la poésie, la calligraphie… Du fait qu‘une expression due sentimentale aux artistes lettrés s‘attache à la fusion de l‘harmonie entre l‘homme et la nature. Mais, comment est-ce que ces deux notions, de l‘héritage traditionnel et de la modernité occidentale, s‘articulent-elles dans l‘art chinois lors de l‘introduction de la science et la technique de l‘art occidental ? La fréquentation de l‘occident par les artistes chinois le conduit-il à un rejet de ses propres valeurs au profit d‘une occidentalisation ? Ou bien une fusion s‘est-elle manifestée, fondant un art académique chinois ? Enfin, comment la synthèse chinoise de l‘art occidental et de la tradition traverse-t-elle les bouleversements politiques de la Chine au XXe siècle ?

  • Titre traduit

    Modern Chinese Painting is it Born From a Political Ideology?


  • Résumé

    In China, from the twentieth century, in an attempt to modernize Chinese painting isn't stopping to get closer to the West. This modernity, for Chinese artists, passes through the study of science and technology in the West. But how do these two concepts, the traditional legacy and Western modernity, have articulated in modern Chinese painting? A frequentation of the West by the Chinese Artistes has entrained a rejection of its own values in favour of Westernization? Or a merger has been manifested, founding a Chinese academic art? Finally, how the synthesis of Chinese and Western art tradition has crossed the political upheavals of the twentieth century in China?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.