Communautés juives de São Paulo et intégration nationale brésilienne. Évolutions d’un paradigme

par Aurélie Le Lièvre

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Renée Fregosi.

Soutenue le 02-05-2012

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Europe latine et Amérique latine (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche et de documentation sur les Amériques (laboratoire) .

Le président du jury était Christian Gros.

Le jury était composé de Renée Fregosi, Christian Gros, Yves Déloye, Claudio Lomnitz-Adler, Dominique Schnapper.


  • Résumé

    Au cours du 20ème siècle, la construction nationale au Brésil a été pensée sous le prisme de la "démocratie raciale". Ce paradigme prône un métissage culturel et génétique des populations. Il s’accompagne d’une projection dans le futur. Dans ce cadre, la nation n’est jamais achevée mais éternellement en construction. C’est dans ce contexte que l’essentiel de la population juive s’est installée en tant qu’immigrante dans la ville de São Paulo. Dans cette thèse, nous étudions la formation et la transformation des communautés juives paulistes parallèlement et conjointement au processus d’intégration national qu’elles traversent entre leur arrivée et nos jours. Il s’agit ainsi de saisir une double dynamique. Nous démontrons que les juifs paulistes composent différentes communautés dont les modalités de cohésion évoluent : d’abord organisées suivant des critères d’origines géographique et historique héritées, elles se soudent actuellement autour de critères plus objectifs et rationnels tels que les pratiques religieuses et le positionnement politique quant aux questions nationales et internationales. Ces évolutions internes se combinent avec une modification de la conception nationale au Brésil qui, délaissant progressivement le terrain du métissage, s’oriente de plus en plus clairement depuis la sortie de la dictature militaire vers une reconnaissance des identités particulières.

  • Titre traduit

    Jewish Communities in São Paulo and Brazilian National Integration. Evolutions of a Paradigm


  • Résumé

    During the 20th century, nation building in Brazil has been thought through the prism of "racial democracy". This paradigm advocates a cultural and genetic population mix. It is accompanied by a projection into the future. Within this framework, the nation is never complete but eternally under construction. It is in this context that most of the Jewish population moved as immigrants to the city of São Paulo. In this thesis, we study the formation and transformation of the Jewish communities from São Paulo parallel to and in conjunction with the national integration process from their arrival to present day. A double dynamic is at play. We demonstrate that Jews make up the different communities whose modes of cohesion evolve: first organized according to criteria of inherited geographical and historical origins, now they coalesce around more objective and rational criteria such as religious practices and political points of view regarding national and international issues. These internal developments combine with a change in Brazilian national conception, which, as it gradually relinquishes the land of miscegenation, is progressing more and more clearly since the end of the military dictatorship towards recognition of minorities’ identities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.