La dislocation à gauche en anglais et en arabe standard. Une approche comparative

par Naima Aguezzal-Lyassi

Thèse de doctorat en Linguistique anglaise

Sous la direction de Jacqueline Guéron.

Le président du jury était Eric Corre.

Le jury était composé de Jacqueline Guéron, Eric Corre, Muḥammad Raḥḥālī, Liliane Haegeman.


  • Résumé

    Cette thèse fournit une étude comparative des constructions disloquées à gauche en anglais et en arabe standard (AS). À la lumière des cadres théoriques récents, nous examinons la syntaxe et les propriétés discursives de la dislocation à gauche en AS que nous comparons avec leurs équivalents en anglais. La première partie de cette thèse est consacrée à l'étude des propriétés syntaxiques translinguistiques des constructions placées dans la périphérie gauche. Il est soutenu notamment que l’anglais et l’AS partagent beaucoup de similarités syntaxiques. Une typologie prenant en compte des faits constatés dans les structures disloquées à gauche AS est proposée. La seconde partie est consacrée à la résomptivité dans les constructions disloquées à gauche. Il est démontré que le résomptif dans la HTLD est un pronom indépendant étant donné qu’il n y a aucune exigence syntaxique pour l’élément disloqué d'être présent. De même, il est soutenu que l’optionalité du résomptif dans la CLD est mieux expliquée en termes discursifs. Dans la troisième partie, nous proposons que les constructions CLD en AS suivent le même modèle que les CLD en anglais, en ce qu'elles expriment une fonction de Focus contrastif préétabli dans le discours. De même, nous soutenons que les HTLD en AS sont analogues aux données translinguistiques en ce sens que ce sont des entités discursives de saillance préalable, étant déjà présentes dans la conscience du locuteur. En outre, nous démontrons que l’insertion du PR dans la CLD II n’est ni facultative, ni n’émane d’effets de spécificité / référentialité ; il s'agit plutôt d'un dispositif discursif qui promeut l’élément disloqué au statut de Topique.

  • Titre traduit

    Left-dislocation constructions in English and Standard Arabic. A Comparative Approach


  • Résumé

    In this thesis, I offer a comparative approach to Left-dislocation constructions in both standard Arabic (SA) and English. Under recent theoretical developments, I investigate the syntax and the discourse properties of constructions involving left-dislocation in SA and compare them with their English counterparts. In the first part, I discuss the syntactic properties of SA left-dislocation and compare them with cross-lingusitic CLLD, HTLD, and Topicalization. A further comparison between SA and English Left-dislocation is presented provides an important ground for an evaluation of the SA data. A new classification of Left-dislocated structures, which takes into account SA and English data, is offered. In the second part, I investigate the status of resumptives in both HTLD and CLD. I claim that in HTLD, the RP is a syntactically non-connected argument but a pragmatically “connected” referential pronoun, provided the HTLDed is salient enough in discourse. It is further argued that resumptives and gaps in CLD are not in free variation. In the third part, it is proven that SA CLD left-dislocation constructions pattern alike with English data at the discourse level. Likewise, it is argued that the absence of resumptives in CLD I does not promote the CLDed element to a Topic status. It is only the overt coreference of a RP with a discourse-linked antecedent in CLD II that renders the CLDed salient in discourse thereby promoting it to a Topic status.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.