La communication par internet des universités en situation de crise : le cas de la grippe A

par Astrid Moatti-Klein

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Francis Balle.

Le président du jury était Jacques Barrat.

Les rapporteurs étaient Jean-Marie Cotteret, Jean-Paul Bled.


  • Résumé

    Avec l’entrée d’internet dans notre quotidien, avec les réseaux sociaux, dans un monde de plus en plus numérique et mobile, le recours à la communication par internet est indispensable dans les stratégies de communication, et particulièrement en communication de crise. Une enquête, auprès d’universités françaises, permet d’analyser, à partir de l’exemple de la grippe A, comment internet est devenu un outil majeur dans la communication des universités en situation de crise. La communication par internet est d’abord une aide. Elle permet de diffuser largement les messages d’information et de prévention. A ce titre, elle est une communication interne. Elle aide aussi l’établissement à assurer la continuité du service public d’enseignement, grâce aux outils numériques qu’il développe. Mais la communication par internet présente aussi des risques. Elle peut être brouillée, altérant ainsi les effets attendus, comme il a été constaté lors de la campagne de communication sur la vaccination. Elle peut aussi être victime d’attaques, parce que toute communication empruntant la voie internet est menacée, posant ainsi le problème de la sécurité des systèmes d’information. En cas de crise, les établissements seraient confrontés, d’une part à la nécessité de maîtriser les techniques de communication, d’autre part aux besoins liés à l’utilisation des outils numériques ; mais aussi aux risques pesant sur les systèmes d’information. Prévoir, dans la mesure du possible, la survenance de problèmes qui pourraient se poser en cas de crise, est nécessaire. En se préparant à l’avance à la gestion de crise, grâce notamment à la mutualisation des moyens et à une prise de conscience des risques, les universités pourraient mieux maîtriser ces difficultés.

  • Titre traduit

    Communication by universities through internet during a crisis : the H1N1 influenza pandemic case


  • Résumé

    Internet communication is now generally acknowledged as indispensable in communication strategies, and particularly in crisis communication. A survey of French universities makes it possible to analyze, through the example of the H1N1 flu pandemic, how the Internet became a major tool for the communication of universities in a crisis. At the internal level, Internet communication appears as a reliable resource, allowing the diffusion of informative and preventive messages. It also helps the institution to ensure the continuity of public educational services through digital tools. But Internet communication also involves risks. Messages can be blurred, thus altering their expected effects, as became clear during the communication campaign on immunization. Messages can also be the victim of attacks, because any communication via the Internet channel may be threatened in various ways. This poses the problem of the security of information systems. In sum, institutions in crisis must face not only the necessity to master digital techniques of communication, and to comply with the requirements inherent in the use of digital tools, but also to manage risks that are specific to digital information systems. Anticipating, so far as is possible, the occurrence of problems that might arise in a crisis is essential. By preparing to cope with crises, including through the pooling of resources and the awareness of risks, universities may better control these difficulties. The study of this crisis reveals not only the pertinent issues, but also how such preparation might be most effectively undertaken.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque de l'Université Panthéon-Assas (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.