La Sardaigne et l'islam (VIIe-XIe siècles ap. J. C. )

par Piero Fois

Thèse de doctorat en Histoire médiévale

Sous la direction de Christophe Picard.

Soutenue en 2012

à Paris 1 .


  • Résumé

    Une thèse très répandue postule que la guerre entre Byzance et l’Islam en Méditerranée aux VII-VIIIe siècles aurait marqué le début pour la Sardaigne de trois siècles d’isolement méditerranéen : interruption des liens politiques avec Constantinople, fermeture des ports insulaires et arrêt des échanges externes. Par le moyen du croisement de sources diverses - textes arabes, latins, grecs et données archéologiques - et à la lumière des études récentes menées sur le haut Moyen Âge méditerranéen, ce travail remet en cause cette idée d'un isolement séculaire de la Sardaigne. Gouvernée par une aristocratie byzantine et par le clergé à partir de 534, elle fut le théâtre dès 706 d'une guerre qui l'opposa à l'Ifrîqiya omeyyade jusqu'en 752/3. Parmi les effets immédiats de ce long conflit, figurent l'anéantissement des défenses byzantines, la déstabilisation de la domination militaire de Constantinople sur l'île et l'essor, dès le début du IXe siècle, d'une aristocratie locale latinophone liée à l'empire de Charlemagne et à l'Eglise de Rome. Sur le long terme, les sources permettent de retracer le renouvellement des institutions locales et des structures sociales. Dès la fin du IXe et jusqu'au début du XIe siècle, les aristocrates du Midi insulaire achètent des dignités nobiliaires à Constantinople et légitiment leur autorité en grec et dans des lieux de culte chrétiens qui eux-mêmes font construire. Avant l'an mil la Sardaigne gravite autour de trois empires. Sur l'île on emploie trois langues -le grec, le latin et l'arabe -, on professe deux religions -le christianisme et l'islam - et on commerce avec l'Italie, al-Andalus et le Maghreb.

  • Titre traduit

    Sardinia and islam (7th-11th century)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (434 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 374-425. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 12 : 153

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.