Design par accident : pour une nouvelle histoire du design

par Alexandra Midal

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Pascal Rousseau.

Soutenue en 2012

à Paris 1 .


  • Résumé

    Les publications en 1936 de "Pioneers of Modern Movement" de Nikolaus Pevsner suivie par "La Mécanisation au pouvoir" de Siegfried Giedion en 1948 constituent les deux narrations originelles d'une histoire du design. Cependant, pas plus Pevsner que Giedion n'a voulu établir une quelconque histoire du design. Le premier développait une généalogie de l'architecture moderne tandis que le second concevait un panorama de l'invention et de l'ingéniosité anonyme. Ces deux récits en faveur de l'architecture et du mouvement moderne font office d'origine à une histoire du design encore peu établie, par conséquent, nous nous sommes interrogés sur l'impact de ces conceptions partisanes sur le design, et si de telles circonstances n'avaient pas donné naissance au design par accident. Cette thèse a consisté à interroger la permanence de concepts qui s'imposent depuis Pevsner et à l'opposé de son énoncé à retracer une généalogie alternative débutant avec les féministes abolitionnistes américaines, et entrelaçant constamment les « oublis» et « dénis» de l'histoire du design. Afin d'engager une nouvelle historiographie du design, nous nous sommes concentrés sur la rupture épistémologique marquée par l'opposition à la fin des années 1960 entre le Controdesign des architectes radicaux et l’Antidesign énoncé par [oe Colombo. Ce dernier a permis de repenser l'histoire du design dans une dimension autonome vis-à-vis de l'architecture, le dernier axe de cette thèse s'est engagé dans le réexamen de l'histoire du design depuis William Morris jusqu'aujourd'hui dans la seule perspective de la dynamique expansionniste qui caractérise la discipline du design.

  • Titre traduit

    Design by accident : for a new history of design


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1160 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 351-402. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 12 :111

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4591
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.