Le "syndrome hollandais" et son dérivé financier "fonds souverains" : cas de l'Azerbaïdjan

par Ferhat Esen

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Gérard Duchêne.

Soutenue en 2012

à Paris 1 .


  • Résumé

    Cette thèse a visé à étudier l'impact de l'exploitation des ressources naturelles et les mesures prises pour surmonter leurs effets pervers. Ces mesures résident principalement dans la création d'outils financiers tels que les fonds souverains, en particulier les fonds pétroliers. Notre but est de concilier trois piliers majeurs (macroéconomie, finance et énergie), qui sont généralement analysés séparément dans plusieurs recherches réalisées, avec une étude de cas: l'Azerbaïdjan. Une fois qu'une source d'hydrocarbure est découverte, un enchainement de conséquences économico-financières commence à s'enclencher avec des effets positifs et négatifs sur l'économie et la vie sociopolitique du pays producteur. Dans ce terme, le concept du «syndrome hollandais» et sa manifestation sous forme de symptômes particuliers offrent une grille d'analyse spécifique pour comprendre dans quelle mesure une source de rente soudaine et importante est utile mais aussi perverse pour l'ensemble de l'économie et les générations futures. Cette thèse étudie le syndrome hollandais au moyen d'une étude de cas: le SOFAZ (le fonds souverain Azerbaïdjanais). Cette étude est menée sous quatre angles qui font l’objet des quatre chapitres de cette recherche.

  • Titre traduit

    "Dutch disease" and its financial dervative "sovereign wealth funds" : case study of Azerbaijan


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (252 p.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 242-252

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : E 12 : 46
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.