Une généalogie de la psychanalyse

par Olivier Wathelet

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Roland Gori.

Soutenue en 2012

à Nice .


  • Résumé

    Ce travail montre d'abord que les jugements de Freud et de Lacan sur la philosophie sont bien loin de se limiter à la dimension critique qui en est généralement retenue. L'un et l'autre font en effet preuve d'un vif intérêt pour ce qui est le concept philosophique par excellence, soit l'Idée, en tant que son objet inconditionné, soit la chose en soi, est impossible à connaître : c'est ainsi que, d'un côté, Freud identifie l'inconscient à l'en-soi kantien et que, de l'autre, Lacan pose l'Idée platonicienne comme ce qui ouvre la voie à emprunter pour chercher le réel. Le premier chapitre se conclut sur l'indication que cette impossibilité inhérente au projet de connaissance philosophique relève de la catégorie du manque de l'objet que Lacan, à la suite de Freud, appelle 'frustration' et définit comme le manque imaginaire d'un objet réel. Le deuxième chapitre commence par étudier la théorie freudienne des pulsions et révèle en cette théorie une première aporie liée à la notion d'objet pulsionnel. On y montre ensuite que Lacan articule les objets des différentes pulsions sexuelles (orale, anale et phallique) à leur aporie spécifique par les différentes catégories du manque de l'objet qu'il propose au début de son enseignement, soit la 'frustration', la 'privation' et la 'castration'. Par delà l'aporie liée à la notion d'objet pulsionnel, il y a une seconde aporie qui porte sur l'objet que Freud dit originaire, soit l'objet de satisfaction dont tous les objets pulsionnels sont des substituts. On montre alors l'articulation de l'objet originaire de satisfaction à son aporie spécifique par une quatrième catégorie du manque de l'objet, quant à elle introduite à l'aune de l'enseignement ultérieur de Lacan. Cette catégorie, ici nommée la 'conception-contradictoire', désigne le manque d'objet d'une pulsion (vocale) qui n'est pas en tant que telle proposée par Freud. Le deuxième chapitre se conclut par l'exposé d'une généalogie de la demande et du désir dont chaque moment dialectique s'organise autour d'un des quatre manques de l'objet. Le troisième chapitre consacre une étude clinique à chacun des moments dialectiques mentionnés dans le chapitre précédent. Le quatrième chapitre propose la généalogie de la psychanalyse annoncée, laquelle déploie dans l'histoire du savoir la fonction de la parole et du discours, c'est-à-dire la fonction du logos, selon la logique que Lacan donne à penser comme 'logique de la sexuation'. Articulées aux quatre catégories du manque de l'objet, les quatre formules de ladite logique sont alors présentées comme l'écriture des quatre modalités du projet de connaissance respectivement mises en oeuvre par Platon, Descartes, Freud et Lacan (cf. Tableau récapitulatif). Le présent travail peut ainsi établir en conclusion que psychanalyse et philosophie ne sont incompatibles qu'à la mesure même de leur inséparabilité.

  • Titre traduit

    ˜A œgenealogy of the psychoanalysis


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (317 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 304-317. Index. Résumés en français et en anglais

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Lettres, arts et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2012 NICE 2024
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Lettres, arts et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2012 NICE 2024 Bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.