Les déterminants de la consommation verte : une application aux produits de la mer

par Sterenn Lucas

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Dorothée Vaillant-Brecard.


  • Résumé

    L’objet de cette thèse est l’analyse des déterminants de la demande verte, principalement de la demande de produits de la mer respectueux de l’environnement. Dans le premier chapitre, nous réalisons un état des lieux de la littérature existante sur la demande de produits verts, en soulignant les caractéristiques propres aux produits de la mer. Dans le deuxième chapitre, nous étudions la demande de produits de la mer écolabellisés en Europe à partir de données d’enquête. Nos résultats économétriques montrent qu’il existe un lien entre l’acceptation d’un écolabel, les critères d’achats, le genre, l’âge et le niveau d’éducation. Dans le troisième chapitre, nous analysons les déterminants de la consommation de produits de la mer en présence de trois labels : un écolabel, un label santé et un label équitable. A partir d’une enquête française, nous montrons, via une analyse économétrique, que les consommateurs pro-écolabel et pro label équitable sont similaires, et qu’ils se distinguent des consommateurs pro label santé. Dans le quatrième chapitre, nous étudions l’influence des interactions sociales, sur la demande de biens vert et standard. Grâce à un modèle de bien public, nous montrons que ces interactions peuvent entraîner un effet d’éviction sur la demande pour un meilleur environnement. Dans le cinquième chapitre, nous analysons le rôle des interactions sociales sur la probabilité d’être prêt à payer plus pour un produit de la mer écolabellisé. Grâce à un modèle d’appariement, nous montrons qu’avoir un entourage pro-écolabel augmente cette probabilité. Ce résultat est confirmé pour les femmes tandis que les hommes ne semblent pas être influencés par leurs pairs.


  • Résumé

    The purpose of this thesis is to analyze the determinants of demand for green products, and in particular, eco-friendly seafood. In the first chapter, we summarize existing literature on the demand for green products and highlight the characteristics that are specific to seafood. In the second chapter, we use survey data to study the demand for ecolabeled seafood products in Europe. Our econometric results show that there are links between the acceptance of an ecolabel and purchasing criteria, type, age and education level. In the third chapter, we analyze the determinants of consumption of seafood with three different labels: an eco-label, a health label and a fair-trade label. With the data from a French survey, we use an econometric analysis to show that consumers with positive attitudes towards ecolabels and consumers with positive attitudes towards fair-trade labels are similar, and can be distinguished from consumers with positive attitudes towards health labels. In the fourth chapter, we study the influence of social interactions on the demand for green and standard goods. Through a public goods model, we show that these interactions can cause a crowding out effect on the demand for a better environment. In the fifth chapter, we analyze the role of social interactions on the probability of being willing to pay more for ecolabeled seafood. We show through a matching model that being a part of a social circle with positive attitudes towards ecolabels raises this probability. This finding is valid for women while men do not seem to be influenced by their peers.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (257 p.)
  • Annexes : Notes bibliogr. en fin de chapitre. Bibliogr. p. 229-251

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.