Différenciation et modification génétique des cellules dendritiques en vue de l'élaboration d'un modèle d'étude "ex-vivo" du rôle de DC-SIGN et de la langérine dans les étapes précoces de l'infection des cellules dendritiques par le CMV

par Jean-Marc Humbert

Thèse de doctorat en Sciences de la vie, Immunologie

Sous la direction de Franck Halary.

Soutenue en 2012

à Nantes , dans le cadre de École doctorale Biologie-Santé Nantes-Angers .

  • Titre traduit

    Differenciation and genetic modification of dendritic cells in order to build an immunocompetent organotypic model so as study the role of DC-SIGN and langerin in the first steps of CMV infection of dendritic cells


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (164 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 133-154. Notre groupe s'intéresse aux interactions entre les cellules dendritiques (CD) myéloïdes et le Cytomégalovirus humain (hCMV). Nous travaillons sur la caractérisation d'interactions moléculaire entre des récepteurs lectiniques des CD et des glycoprotéines d'enveloppe virales. Nous souhaitons notamment étudier le rôle de DC-SIGN (CD209) (Halary et al., Immunity, 2002) et de la langérine (CD207), respectivement exprimés par les cellules dendritiques dermiques et les cellules de Langerhans, dans les étapes précoces de l'infection par le CMV. Pour cela, nous avons travaillé à l'élaboration d'un modèle ex-vivo de muqueuse « immunocompétente » dans laquelle les cellules dendritiques et les cellules de Langerhans verront l'expression de leur lectine spécifique inhibée grâce à des shRNA. Dans ce contexte, mon travail de thèse a consisté i) à optimiser les protocoles d'obtention des CD et des cellules de Langerhans dérivées de monocytes, ii) identifier une méthode de transfert de gène dans les MDDC altérant le moins possible le statut immature/mature de ces cellules et iii) à construire le vecteur contenant les shRNA dirigés contre la Langerine et DC-SIGN.. Our group is looking forward interactions between dendritic cells (DC) an human Cytomegalovirus (hCMV). We are trying to characterize molecular interactions between dendritic cells C-type lectine receptors and CMV envelop's glycoproteins. We wish to study the role of DC-SIGN (CD209) (Halary et al., Immunity, 2002) and langerin (CD207) respectively expressed by dermal dendritic cells and Langerhans cells at the beginig of CMV infection. Thus, we have been working on the construction of an immunoompetent organotypic model in which dendritic cells and Langerhans cells lectins will be repressed by shRNA technology. In this context, my work consisted in i) improve in vitro monocytes derived Langerhans cells culture system, ii) finding a method to efficiently transduce dendritic cells without modifying their immature/mature status and, iii) building lentiviral vectors that contain the shRNA made to specifically down regulate dendritic cells and Langerhans specific lectins.

Où se trouve cette thèse ?