Obésité et insulinorésistance chez des rats consommant des régimes enrichis en matières grasses ou en fructose : intervention nutritionnelle avec de l'EPA ou des flavanones

par Muhammad-Quaid Zaman

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé, Physiologie

Sous la direction de Patrick Nguyen et de Véronique Leray.

Soutenue en 2012

à Nantes , dans le cadre de École doctorale Biologie-Santé Nantes-Angers , en partenariat avec Université de Nantes. Faculté des sciences et des techniques (autre partenaire) .

  • Titre traduit

    Obesity and insulin resistance in rats fed with high-fat or high-fructose diet. Nutritional interventions with EPA or flavanones


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (224 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 177-224. La forte prévalence de l’obésité et des troubles associés a rendu nécessaire le recours à des modèles animaux. Nous avons étudié l’obésité et la sensibilité à l’insuline (SI) chez des rats consommant un régime témoin, hyperlipidique (HF), ou riche en fructose (HFr). Après 10 semaines, les rats HF sont devenus obèses, leur cholestérolémie (TC) a été augmentée et leur SI diminuée, et l’expression de FAS, de TNFα et de leptine a été augmentée dans le tissu adipeux. Au contraire, HFr n’a induit de changement ni dans la SI ni dans le profil lipidique, mais une plus forte expression de PPARα. HF a donc eu des effets nettement plus délétères que HFr en ce qui concerne l’induction de l’obésité et la baisse de SI. Nous avons étudié l’effet d’une supplémentation en EPA (EPA-suppl.) pendant 10 semaines. Elle a empêché la baisse de SI chez les rats HF, lié une expression plus élevée d’IRS-1 et de GLUT4 dans le tissu adipeux, alors que l’expression hépatique des gènes n’a pas permis de confirmer une sensibilisation à l’insuline. EPA-suppl. a tendu à diminuer les triglycérides (TG) et les acides gras non estérifiés chez les rats HFr chez lesquels l’expression hépatique de LPL et d’HSL a été augmentée. La réponse à EPA-suppl. a donc été dépendante du régime. Nous avons étudié l’effet d’une supplémentation en hespéridine et naringine (HN-suppl.). Celle-ci n’a modifié ni la TC ni la TG. HN-suppl. n’a pas évité à la chute de SI, ce qui pourrait être lié à la nature du régime et à la courte durée de l’étude (8 semaines). L’absence d’effet sur la SI, pourrait aussi s’expliquer par l’utilisation de rats trop âgés, alors que les précédentes études ont été réalisées sur des rats plus jeunes.. High prevalence of obesity and related disorders has made the use of animal models essential. We aimed to study obesity and insulin sensitivity (IS) in rats fed with either a control, a high-fat (HF), or a high-fructose (HFr) diet. After 10 weeks, HF led to obesity, higher plasma cholesterol (TC) level and lower IS and higher expression of fatty acid synthase, TNFα, leptin and perilipin in adipose tissue; whereas HFr resulted in no change in IS and lipidemia, but enhanced PPARα expression. HF had more deleterious effects than HFr to induce obesity and lower IS in rats. Nutritional interventions have been used to lower obesity and improve IS. We studied the effects of EPA supplementation (EPA-suppl.) for 10 weeks. EPA-suppl. avoided the drop in IS in HF fed rats, associated with higher expression of IRS-1 and GLUT4 in adipose tissue; however hepatic gene expression did not support any insulin-sensitizing effect. EPA-suppl. tended to lower plasma triglycerides (TG) and non-esterified fatty acids and enhanced HSL and LPL expression in the liver of HFr fed rats. The response to EPA-suppl. was therefore dependent on the nature of the diet. Flavonoids have been studied for their potential hypolipidemic effect. We studied the effects of hesperidin and naringin supplementation (HN-suppl.). HN-suppl. did not change plasma TC and TG, though hypocholesterolemic effect has been reported in rats fed with cholesterol-enriched diet. HN-suppl. did not counteract the drop in IS that could be due to the nature of the diet and the short duration of the study (8 weeks). The lack of insulin-sensitizing effect could be due to use of too old rats, indeed other studies used younger rats.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.