Système nerveux entérique et maladie de Parkinson

par Thibaud Lebouvier

Thèse de doctorat en Médecine. Biologie-Santé-Médecine. Neurosciences

Sous la direction de Pascal Derkinderen.


  • Résumé

    Les lésions emblématiques de la maladie de Parkinson que sont la perte neuronale et les inclusions de Lewy affectent très précocement le système nerveux autonome, dans son contingent central (centres de la moelle et du tronc cérébral) et périphérique (ganglions végétatifs et plexus intrinsèques). Des séries autopsiques suggèrent que le processus dégénératif évolue de façon centripète au sein du système nerveux autonome en débutant par l'atteinte post-ganglionnaire. Ces éléments pointent les plexus intrinsèques comme origine potentielle de la maladie. Le système nerveux entérique est le plus différencié ces plexus. Des arguments histologiques, cliniques et épidémiologiques confirment l'atteinte précoce de ce système complexe dans la maladie de Parkinson. Contrairement au système nerveux central, il est facilement accessible à la biopsie par endoscopie digestive. Cet ouvrage est consacré aux biopsies digestives comme outil diagnostique dans la maladie de Parkinson. Les inclusions de Lewy de la muqueuse colique et du plexus sous-muqueux en constituent un biomarqueur histologique potentiel. Sur une série de 29 patients parkinsoniens et de 10 témoins, la sensibilité des biopsies atteint 72% et leur spécifité 100%. La charge lésionnelle sous-muqueuse est répartie selon un gradient caudo-rostral dans le côlon. Corrélée à la sévérité de la maladie, elle semble en revanche indépendante de l'atteinte olfactive également précoce dans la maladie. Au delà de potentielles applications diagnostiques, l'accès aisé à la neuropathologie de la maladie de Parkinson ouvre des perspectives pour la recherche clinique et fondamentale.

  • Titre traduit

    The enteric nervous system in Parkinson’s disease


  • Résumé

    The autonomic nervous system belongs to the earliest regions affected by Parkinson’s disease pathology. Neuronal loss and Lewy inclusions are present both in its central (autonomic nuclei of the brainstem and spinal cord) and peripheral (autonomic ganglia and intrinsic plexuses) components. Recent studies suggest that the degenerative process follows a centripetal route within the autonomic nervous system, the postganglionic neurons being affected first, and point to the intrinsic plexuses as the putative origin of the disease. The enteric nervous system is the most differenciated of these plexuses. Pathological, clinical and epidemiological data confirm its early dysfunction in Parkinson’s disease. Contrary to the central nervous system, it is readily biopsable by digestive endoscopy. This work focuses on digestive biopsies as a diagnostic tool in Parkinson’s disease, by studying the value of Lewy inclusions of the colonic mucosa and submucosal plexus as a pathological biomarker for Parkinson’s disease. In a cohort of 29 patients and 10 controls, our method reached 72% sensitivity and 100% specificity. Pathological burden within the colonic submucosa follows a rostrocaudal distribution. It is correlated to disease severity but not to olfactory dysfunction, which is also an early sign of the disease. Beyond the potential diagnostic applications, easy access to Parkinson’s disease pathology opens perspectives for clinical and basic research.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (232 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 221-232 [345 réf.]

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 12 NANT 07-VS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.