Les cellules gliales entériques : source de 15d-PGJ2 impliquée dans le contrôle des fonctions de la barrière épithéliale intestinale et dans la survie neuronale

par Maxime Mahé

Thèse de doctorat en Médecine. Biologie-Médecine-Santé. Biochimie, biologie cellulaire et moléculaire, Physiologie et nutrition

Sous la direction de Bernard Lardeux et de Botum Kalyane Bach-Ngohou.


  • Résumé

    Des études récentes suggèrent que les cellules gliales entériques (CGE) ont un rôle essentiel dans les fonctions de la barrière épithéliale intestinale (BEI) et dans la survie neuronale, les effets des CGE étant souvent associés à la libération de facteurs gliaux. Dans ce contexte, ce travail de thèse a d'abord permis d'identifier la 15-déoxy-delta12,14 prostaglandine J2 (15d-PGJ2), un dérivé de l'acide arachidonique, comme nouveau facteur synthétisé et sécrété par les CGE. Les résultats obtenus montrent que les CGE et la 15d-PGJ2 inhibent la prolifération des cellules épithéliales intestinales (CEI) et augmentent leur différenciation en utilisant une voie de signalisation dépendante de PPARγ. Nos résultats montrent également un effet neuroprotecteur des CGE et de la 15d-PGJ2 sur les neurones entériques dans des situations de stress oxydant avec une activation de la synthèse du glutathion dans les neurones, associée à une voie de signalisation dépendante de Nrf2. Enfin, dans une étude in vivo de carcinogénèse colique chez la souris, des altérations de marqueurs gliaux et des enzymes impliquées dans la synthèse des prostaglandines ont été mis en évidence. Une approche globale in situ du système nerveux entérique mise au point dans ce travail devrait permettre de compléter ces études physiopathologiques. La mise en évidence des effets pléïotropiques de ce nouveau médiateur lipidique d'origine gliale, la 15d-PGJ2, souligne l'importance des CGE au sein de l'unité neuro-glioépithéliale et dans le contrôle des fonctions digestives.

  • Titre traduit

    Enteric glial cells : source of 15d-PGJ2 involved in the control of intestinal barrier functions and in the neuronal survival


  • Résumé

    Increasing evidences suggest that enteric glial cells (EGC) are critical for intestinal epithelial barrier (IEB) functions and enteric neurons survival. EGC effects are currently associated to the release of glial-derived factors. In this context, this work leads to the identification of 15-deoxy-delta12,14 prostaglandin J2 (15d-PGJ2), an !-6 fatty acid derivative, as a new mediator synthetized and secreted by EGC. Results show that both EGC and 15d-PGJ2 inhibit intestinal epithelial cells (IEC) proliferation and promote IEC differenciation through a PPARγ dependant pathway. In addition, our results show a neuroprotective effect of EGC and 15d-PGJ2 on enteric neurons, against an oxidative stress, with the activation of glutathione synthesis, associated to the Nrf2 pathway. Finally, in vivo murine colorectal carcinogenesis was associated with an alteration of glial markers and prostaglandin enzyme expression. An in situ analysis of enteric nervous system, using a method developed in this work, might complete these pathophysiological studies. The pleiotropic effects revealing of this new glial-derived lipidic mediator, the 15d- PGJ2, arise the crucial role of EGC in the neuro-glio-epithelial unit and in digestive function control.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (284 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 255-285 [328 réf.]

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 12 NANT 01-VS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.