Engagement de la recherche agronomique dans l'action. Le cas d'une Recherche-Action en Partenariat au Cameroun

par Anna Carbonnel

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Paul Pandolfi.

Soutenue le 10-12-2012

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec Laboratoire d'études et de recherches en sociologie et en ethnologie de montpellier (équipe de recherche) .


  • Résumé

    La Recherche-Action en Partenariat (R.A.P.) est une démarche de recherche conçue par des chercheurs du Centre de coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement (C.I.R.A.D.). D’après les concepteurs de la R.A.P., les inventions proposées par les chercheurs agronomes ne sont pas suffisamment prises en compte par les potentiels utilisateurs et ne se transforment pas forcément en innovation. Inspirée des sciences sociales et présentée comme une démarche capable d’élaborer des conditions favorables à la co-construction des innovations, la R.A.P. doit améliorer le passage entre l’invention des chercheurs et l’adoption de ces inventions par les utilisateurs. Cette thèse se focalise sur les conditions d’émergence de la R.A.P. au C.I.R.A.D. puis sur son application à deux terrains vivants : le Cameroun et le Burkina Faso. La question principale posée dans ce travail est de savoir si effectivement et concrètement,la R.A.P. s’inspire des sciences sociales pour favoriser la co-construction des innovations et atteindre l’un de ses objectifs : résoudre les problèmes des acteurs. Cette thèse est une réflexion sur la place et les actions possibles des sciences sociales en collaboration avec d’autres disciplines pour se mettre au service d’une telle démarche et de tels projets de développement. L’observation de la R.A.P. comme un objet de recherche socio-anthropologique donne à voir une multitude de questionnements essentiels tant pour le milieu de la recherche que pour les situations locales rencontrées.

  • Titre traduit

    Commitment of agricultural research in action. The case of a Partnership Action-Research in Cameroon


  • Résumé

    Action Research in Partnership is an approach to research that was defined by researchers from the Centre International de Recherche Agronomique pour le Développement (C.I.R.A.D.), a French research center ‘working with developing countries to tackle international agricultural and development issues’. According to R.A.P. developers, the inventions submitted by agronomic researchers are not sufficiently taken into account by potential users and do not necessarily leadto innovation. Inspired by social sciences, and introduced as an approach capable of creating favourable conditions to enable a reciprocal commitment in innovation, R.A.P. must improve the transition between inventions by researchers and the adoption of these inventions by users. This thesis focuses on the conditions of the implementation of R.A.P. in C.I.R.A.D. and then on two countries: Cameroon and Burkina Faso. My main argument will essentially concentrate on determining, with a number of concrete examples, whether R.A.P. is indeed inspired by social sciences to encourage reciprocal commitment in innovation and attain one of its principal objectives, i.e. to resolve the problems faced by participants. This thesis examine the role and possible influences of social sciences in this type of approach and development projects. Theobservation of R.A.P. as an object of socio-anthropological research leads to a fundamental questioning, both in terms of research and in local geographical situations.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.