La peinture murale romaine en Narbonnaise et sa place dans l'architecture publique et privée : essai d'analyse des systèmes décoratifs

par Ophélie Vauxion

Thèse de doctorat en Archéologie. Spécialité Archéologie des Mondes Classiques et Cultures Indigènes

Sous la direction de Patrick Thollard.


  • Résumé

    L’étude entreprise dans le cadre de cette thèse tente d’établir une synthèse sur l’évolution de la peinture murale romaine en Narbonnaise, sur une période chronologique allant du Ier s. av. J-C. au IIIème s. ap. J.-C. Elle s’appuie sur un catalogue recensant tous les décors connus jusqu’en 2011, soit 394 décors de parois et 29 décors de plafonds. Chaque décor fait l’objet d’une fiche synthétique qui replace chaque élément dans son contexte archéologique, avant de le décrire le plus précisément possible, en l’accompagnant des illustrations disponibles les plus pertinentes. L’analyse des décors a permis, dans un premier temps, de répertorier et classer tous les motifs existants. Le regroupement des motifs a été ensuite l’occasion de mettre en évidence des systèmes décoratifs (agencement des zones inférieure, médiane et supérieure) qui s’éloignent des styles pompéiens traditionnels. Enfin, la confrontation des systèmes décoratifs et des contextes architecturaux dans lesquels ils ont été trouvés, offrent la possibilité de s’interroger sur le rapport entre le décor et l’espace.

  • Titre traduit

    Non communiqué


  • Résumé

    This PhD thesis presents a synthetical analysis and evolution of Roman paintings found in the province of Narbonensis from the 1st c. BC to the 3rd c. AD. It includes a catalogue of all the paintings known up to 2011: 394 wall paintings and 29 ceiling paintings. Each decorative effect is carefully described and placed within its archaeological context, and accompanied by the most relevant and best illustrations available. The subsequent analysis of the paintings allowed the reorganisation and classification of all the decorative elements. The resulting groups of elements demonstrate the use of various decorative systems (decoration of lower, medium and upper parts of the walls) which appear to be different from the canonical Pompeian styles. Finally, a comparison of these decorative systems with the architectural contexts in which theywere displayed allows a reflection on the relationship between decoration and its architectural setting.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.