L'amour et la haine : (Mythologie-Philosophie-Psychanalyse)

par Asmaiel Zarifi

Thèse de doctorat en Études psychanalytiques

Sous la direction de Jean-Bernard Paturet.

Le jury était composé de Jean-Bernard Paturet, Gilles Bui-Xuan, Jean Ravestein, Bernard Salignon.

Les rapporteurs étaient Gilles Bui-Xuan, Jean Ravestein.


  • Résumé

    Cette recherche historique depuis les origines, à partir des premiers textes écrits de l'humanité, essaie de tracer le chemin mental d'où ces notions de haine et d'amour émergent de la sexualité et s'expriment à travers la mythologie par un processus à la fois conscient mais surtout inconscient de génération en génération. Ainsi cette rétrospective tente de découvrir le jaillissement de la source unique de l'amour et de la haine qui sourd de toute l'humanité depuis les époques historiques mais bien en deçà lorsque s'élaborait une culture commune comme une personnalité individuelle, passage de l'homme vers et dans la temporalité, le symbolique et l'imaginaire. Anaximandre, Zoroastre, Empédocle d'Agrigente, Platon, Nietzsche, puis Freud et Lacan énoncent que l'émergence de l'Homme dans la dimension de la temporalité et donc dans le langage est consubstantiel de son émancipation au sortir de la nature, mais il se trouve contraint de payer ce passage par la haine et l'amour.

  • Titre traduit

    Love and hate : (Mythology-Philosophy-Psychoanalysis)


  • Résumé

    This historical research since the origins, from the first texts written by mankind, try to recount the mind path (or way) from where these notions of hate and love emerge from sexuality and are expressed through mythology via a process both conscious but also unconscious from generation to generation. Therefore, this retrospection tries to discover the unique origin of love and hate that bursts from all humanity from historical times, and even before when a common culture was elaborated as an individual personality, transition of man toward and within temporality, symbolic and imaginary. Anaximandre, Zoroastre, Empédocle d’Agrigente, Platon, Nietzsche, then Freud and Lacan state that the emergence of Man in the dimension of temporality, and subsequently in the language, is consubstancial (or integral part of) of his emancipation from the nature, but he is compelled to pay this transition by hate and love.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.