Langage et maladie d'Alzheimer : analyse multidimensionnelle d'un discours pathologique

par Hyeran Lee

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Jacques Bres.

Le président du jury était Jean-Luc Nespoulous.

Le jury était composé de Jacques Bres, Jean-Luc Nespoulous, Laurent Lefebvre, Frédérique Gayraud, Mélissa Barkat.

Les rapporteurs étaient Laurent Lefebvre, Frédérique Gayraud.


  • Résumé

    Nous proposons dans ce travail une analyse multidimensionnelle du vieillissement langagier normal et du vieillissement pathologique de type Alzheimer. Une analyse comparative du discours oral spontané a été réalisée à travers trois niveaux linguistiques : 1) le niveau phonético-phonologique ; 2) le niveau lexico-sémantique ; 3) le niveau syntaxique. Nos résultats révèlent que le discours produit par les patients atteints de la maladie d’Alzheimer se distingue de celui des personnes âgées saines par une parole disfluente, une réduction significative de la diversité du vocabulaire et de l’informativité du discours, et enfin, par une réduction remarquable de la complexité syntaxique. L’ensemble de nos résultats entend contribuer à améliorer notre connaissance de la sémiologie linguistique de la maladie d’Alzheimer. Nous montrons ainsi qu’une meilleure connaissance des troubles du langage associés à cette pathologie pourrait contribuer de façon pertinente à améliorer le diagnostic précoce et/ou différentiel de la maladie d’Alzheimer. Du point de vue applicatif, l’enjeu de cette recherche translationnelle vise l’élaboration d’un outil d’évaluation du langage adapté à la personne âgée démente. A travers ce travail de thèse, nous espérons avoir contribué au développement futur d’une prise en charge non médicamenteuse de type orthophonique visant le maintien, voire l’amélioration, de la capacité communicative des patients souffrant de la maladie d’Alzheimer.

  • Titre traduit

    Language and Alzheimer’s disease : multidimensional analysis of pathological discourse


  • Résumé

    This study deals with a multidimensional analysis of language attrition in normal aging and in Alzheimer’s disease. A comparative analysis of spontaneous speech was conducted through three linguistic levels : 1) the phonetic-phonological level ; 2) the lexical-semantic level ; 3) the syntactic level. Our results show that the discourse produced by Alzheimer patients differs significantly from that produced by healthy elderly by a more disfluent speech, a significant reduction of the vocabulary diversity and discourse informativeness, and finally, by a remarkable reduction in syntactic complexity. Our results contribute to understand better the linguistic profile of Alzheimer’s patients. We show that a better understanding of language disorders associated with this pathology may contribute in a meaningful way to improve early and / or differential diagnosis of Alzheimer’s disease. In term of application, the goal of this research is to develop a language assessment tool adapted to the demented elderly. Through this work we hope to have contributed to the further development of speech therapy (i.e. non-pharmacological treatment) useful for the maintenance or improvement of the communicative capacity of patients suffering from Alzheimer’ disease.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.