L'oeuvre théâtrale de François de Cortète (1586-1667) . Edition critique

par Aurelià Lassaca

Thèse de doctorat en Études occitanes

Sous la direction de Philippe Gardy.

Soutenue le 28-09-2012

à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations (Montpellier ; ....-2014) , en partenariat avec Langues, littératures arts et culture des suds (équipe de recherche) .


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat a pour objet l’édition critique, la traduction et l’analyse de l’oeuvre théâtrale complète de François de Cortète (1585-1667). Ce seigneur agenais a évolué dans l’entourage d’Adrien de Monluc, mécène et protecteur de nombreux auteurs de langue française et de langue occitane. Le théâtre de Cortète, partiellement édité après sa mort par ses fils, présente deux pastorales qui se distinguent par un certain « souci de réalité » dans la représentation des bergers mis en scène sur les terres dont il est le seigneur. La Miramondo explore les règles d’unités ; dans son Ramonnet Cortète reprend l’éthnotype comique du matamore gascon dont il inverse le sens du ridicule en dessinant un des premiers portraits de francimand de la littérature en langue occitane ; Sancho al palays del Duc est une comédie, qui sur le modèle de Guérin de Bouscal, adapte à la scène une dizaine de chapitres du second livre du Quichotte. A l’instar du poète toulousain Pierre Godolin en poésie, Cortète exploite et illustre les ressources de la langue d’oc en produisant une oeuvre théâtrale sur le modèle des créations contemporaines des élites européennes. Ses trois pièces reflètent la richesse et ladiversité de la production théâtrale en France entre les années 1630 et 1650 ainsi que les bouleversements qui la traversent. Cette édition, réalisée à partir des manuscrits autographes, se veut aussi fidèle que possible au texte tout en veillant à préserver sa lisibilité. Elle constitue aussi la première traduction française du théâtre de Cortète de Prades. Aucune indication de datation n’ayant été donnée par l’auteur sur la chronologie de la composition de ses pièces et la bibliographie critique étant extrêmement réduite, l’analyse donnée en introduction aborde les trois pièces de manièretransversale et tente de répondre à cette problématique chronologique tout en précisant et en explorant les principales questions qui définissent la singularité de cette oeuvre.

  • Titre traduit

    The dramatic oeuvre of François de Cortète (1585-1667). Critical edition


  • Résumé

    This doctoral thesis comprises the critical edition, translation and analysis of the entire dramatic oeuvre of François de Cortète (1585-1667). This Agenais lord moved in the circles of Adrien de Monluc, patron and protector of numerous French and Occitan-language writers. Cortète’s plays, in part published posthumously by his sons, include two pastorals distinguished by a certain « concern for reality » in their representation of shepherds living on his seigneurial lands. LaMiramondo explores the three classical unities; in Ramonnet Cortète treats the comic ethnotype of the Gascon braggart (matamore), inverting its ridiculous characteristics by drawing one of the first portraits in Occitan literature of the francimand. A third play, Sancho al palays del Duc, a comedy in the style of Guérin de Bouscal, adapts for the stage a dozen chapters of the second book of Don Quixote. Following the example of the Toulouse poet Pierre Godolin, Cortète exploits the possibilities of the langue d’oc to produce dramatic works in the style of those of Europe’s elite contemporary playwrights. His three plays reflect the richness and diversity of the Theatre in France between 1630 and 1650, as well as the upheavals it lived through. This edition of the texts, based on the original manuscripts, tries to be as faithful as possible to them while preserving their readability. It also constitutes the first French translation of Cortète de Prades’ dramatic oeuvre. In the light of there being no indication of dating by the author of the chronology of composition of his plays and, moreover, thecritical bibliography being extremely small, the analysis undertaken in the introduction approaches the plays transversely and attempts to answer this chronological problem by specifying and exploring the major issues that define the uniqueness of this body of work.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.