Rétention et biodisponibilité du fer et du zinc au cours des procédés de préparation des plats traditionnels à base de céréales locales ou biofortifiées, consommés par les jeunes enfants au Burkina Faso

par Fatoumata Hama

Thèse de doctorat en Nutrition-santé

Sous la direction de Claire Mouquet-Rivier et de Jean-Pierre Guyot.

Soutenue le 11-05-2012

à Montpellier 2 , dans le cadre de Sciences des Procédés – Sciences des Aliments (Montpellier ; École Doctorale ; 2009-2015) , en partenariat avec NUTRIPASS - Prévention des Malnutritions et des Pathologies Associées (laboratoire) .

Le jury était composé de Claire Mouquet-Rivier, Jean-Pierre Guyot, Isabelle Chevallier, Jean - françois Grongnet, Valérie Lullien, Bréhima Diawara.

Les rapporteurs étaient Isabelle Chevallier, Jean - françois Grongnet.


  • Résumé

    Dans un contexte où les carences en micronutriments constituent un problème majeur de santé publique touchant particulièrement les jeunes enfants, l'étude de la rétention et de la biodisponibilité du fer et du zinc dans les plats les plus fréquemment consommés peut constituer une stratégie de lutte contre les carences en ces minéraux. Une enquête de consommation alimentaire par pesées auprès de 630 enfants de 6 à 36 mois au Burkina Faso a permis de dégager les principales caractéristiques de l'alimentation de complément des jeunes enfants. Les résultats mettent en évidence une couverture des apports recommandés en fer et en zinc très faible, des apports élevés en fibres et en phytates. Le jour de l'enquête, plus de 90% des enfants avaient consommé du mil, du sorgho ou du maïs, essentiellement sous forme de tô, une pâte très consistante, de bouillie ou de galettes. Des suivis de préparation de ces plats dans les ménages ont permis d'identifier les principales opérations unitaires susceptibles d'avoir un effet sur les teneurs en fer et en zinc et leur biodisponibilité. Le décorticage traditionnel, manuel ou mécanique, entraine d'importantes pertes en fer (50% dans le mil pour 10% de perte de MS) et en zinc (23% dans le sorgho pour 7% de perte de MS). Les variétés biofortifiées présentent un comportement similaire, mais permettent tout de même une amélioration significative du rapport molaire phytate/zinc. La mouture, lorsqu'elle est réalisée à l'aide d'un moulin à meules, entraine une contamination en fer, allant jusqu'à tripler la teneur en fer initiale des grains. Mais la bioaccessibilité de ce fer est extrêmement faible. L'acceptabilité des variétés de mil biofortifiées, testées sur différents plats, reste inférieure à celle de la variété locale. L'amélioration des procédés combinée à l'utilisation de variétés biofortifiées pourrait être promue afin de contribuer à la lutte contre les carences en fer et zinc.

  • Titre traduit

    Retention and bioavailability of iron and zinc during processing of traditional dishes prepared from local and biofortified cereals and consumed by young children in Burkina Faso


  • Résumé

    In contexts where micronutrient deficiencies are a major public health concern, the improvement of the retention and bioavailability of iron and zinc in dishes frequently consumed by young children could be part of a food-based strategy to combat these deficiencies. A food consumption survey using weighing records was carried out on 630 children from 6 to 36 months in Burkina Faso. This permitted to highlight the main characteristics of the children diet. Iron and zinc intakes were far below the recommended intakes. High fibre and phytate intakes were also observed. More than 90% of the young children consumed millet, sorghum or maize in the day of the survey. A detailed monitoring of the traditional processing of the cereal dishes permitted the identification of the main unit operations that could have an effect on iron and zinc content and bioavailability. Important losses in iron content (50% in millet for 10% DM loss) and zinc (23% in sorghum for 7% DM loss) were observed after traditional dehulling, either manual or mechanical. Biofortified varieties showed similar behaviour but their phytate/zinc molar ratio was still improved. During milling in local mill with grindstones, iron contamination occurred, and tripled the initial iron content. But the bioaccessibility of this contaminant iron was very low. The acceptability of the biofortified varieties of millet, tested on various dishes, was lower than that of the local variety. The improvement of the processing methods combined with the use of biofortified varieties could be advantageously promoted to contribute to alleviate iron and zinc deficiencies.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.