Les pratiques d'audit légal : le cas du contrôle des comptes de sociétés cotées françaises

par Guillaume Muller

Thèse de doctorat en Sciences de Gestion

Sous la direction de Monique Lacroix.

Soutenue le 12-12-2012

à Montpellier 1 , dans le cadre de Économie et Gestion de Montpellier (École Doctorale ; 2009-2014) , en partenariat avec Montpellier Research in Management (laboratoire) .

Le jury était composé de Monique Lacroix, Benoît Pigé, Alain Mikol, Bruno Fabre, Gérald Naro.

Les rapporteurs étaient Benoît Pigé, Alain Mikol.


  • Résumé

    Les scandales financiers des années 2000 ont mis en exergue les dysfonctionnements du gouvernement de l'entreprise. Il a été opéré une remise en cause de la capacité de processus de la gouvernance de l'entreprise actuelle à agir de manière cohérente et à gérer au mieux les conflits et les intérêts de toutes les parties prenantes. L'audit légal est apparu comme un des moyens de régulation du comportement des acteurs dans un cadre théorique de l'agence. L'audit légal joue un rôle central dans la gouvernance de l'entreprise en raison de l'asymétrie d'information existant entre actionnaires et dirigeants. L'objet de cette étude est de comprendre quelles sont les pratiques des commissaires aux comptes qui auditent les sociétés cotées en France. A cette fin une étude descriptive des pratiques a été adoptée. La mise en œuvre d'un nouveau cadre réglementaire et législatif semble avoir un impact sur ces pratiques. L'introduction d'un contrôle de la profession par le Haut Conseil du Commissariat aux Comptes (H3C) apparaissait pouvoir modifier les pratiques de travail des commissaires aux comptes. Ce travail met en lumière que les commissaires aux comptes peuvent être regroupés en trois groupes : les adaptatifs, les coopétitifs et les généralistes. Par ailleurs, il révèle que les commissaires aux comptes tiennent compte dans leurs pratiques de travail du réseau professionnel, de la constitution des équipes, du knowledge management et de la formation technique.

  • Titre traduit

    Audit practices : the case of French auditors in French listed companies


  • Résumé

    The financial scandals of the 2000s have brought out many of the corporate governance's malfunctions. The capacity of the present-day corporate governance's process to a better management of all stakeholders' conflicts and interests was called into question. Audit has appeared as one of the means to regulate the operators' performance within the theoretical framework of the agency. Audit plays a causal role in corporate governance due to the information asymmetry between shareholders and managers. The aim of this study is to understand what the practices of the auditors auditing listed companies in France are. A descriptive study of the practices was implemented to this end. The implementation of a new regulatory and legislative framework appears to have an impact on these practices. The introduction of a control of the profession by the Haut Conseil du Commissariat aux Comptes (H3C) appeared to be able to change the auditors' working practices. This work highlights the auditors' possible division into three clusters: the adaptives, the coopetitors and the generalizing. Moreover, it reveals that the auditors take into account the professional network, the setting up of teams, the knowledge management and the technical training within their work practices.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Droit, Science politique, Economique et Gestion.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.