Contraintes écologiques et sociales sur l'acquisition alimentaire du propithèque couronné (Propithecus coronatus) dans une forêt sèche semi-caducifoliée du nord-ouest de Madagascar

par Claire Pichon

Thèse de doctorat en Éco-éthologie

Sous la direction de Bruno Simmen.

Le président du jury était Bertrand L Deputte.

Le jury était composé de Claude Marcel Hladik.

Les rapporteurs étaient Jean-Jacques Roeder, Jöerg Ganzhorn.


  • Résumé

    Le rôle des contraintes trophiques dans l’évolution des sociétés et des traits d’histoire de vie est une question centrale en primatologie. Le manque de données quantifiées sur les flux énergétiques en milieu naturel ne permet cependant pas d’examiner de manière satisfaisante l’hypothèse de stratégies énergétiques propres aux primates malgaches. Durant 10 mois, j’ai estimé la disponibilité alimentaire sur les arbres, arbustes et plantes lianescentes, et observé 3 des 16 groupes de propithèques inventoriés dans une forêt sèche de la station d’Antrema. Les fluctuations de prise alimentaire et de dépense énergétique suggèrent que ces lémuriens dépendent de la saison humide pour constituer des réserves et recouvrer une condition corporelle favorable à la reproduction. La faible compétition alimentaire liée aux effectifs de groupes et la complémentarité des profils de production végétale permettent sans doute le maintien d’une forte densité d’individus, malgré la fragmentation de l’habitat.

  • Titre traduit

    Ecological and social constraints on food intake in crowned sifakas (Propithecus coronatus) in a dry, semideciduous forest of northwestern Madagascar


  • Résumé

    The role of trophic constraints in the evolution of societies and life history traits is a central question in primatology. Yet, the lack of quantified data on energy flows in the wild does not allow satisfactorily investigating the hypothesis of specific energy strategies in malagasy primates. Over 10 months, I characterized the food availability on trees, undergrowth and climbers, and I collected behavioral data on 3 of the 16 groups of sifakas inventoried in a dry forest of the Antrema station. Fluctuations in food intake and energy expenditure suggest that sifakas are particularly dependent on the wet season for the constitution of energy reserves and/or the restoration of a sufficient physical condition to reproduce in the next breeding season. The weak feeding competition associated with small group sizes and the complementarity of phenological plant production undoubtedly allow sifakas to maintain a high density of individuals, despite of forest fragmentation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (X-167 f)
  • Annexes : Bibliographie en fin de parties

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2012 -- 37
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.