Phylogénie et biogéographie des serpents fouisseurs (Scolecophidia) : le cas de la radiation australienne

par Julie Marin

Thèse de doctorat en Systématique et évolution

Sous la direction de Guillaume Lecointre et de Nicolas Vidal.

Le président du jury était Jean-François Silvain.

Le jury était composé de Claudine Montgelard, Jean-Claude Rage, Wolfgang Wüster.

Les rapporteurs étaient Ulrich Joger.


  • Résumé

    Les scolécophidiens (Scolecophidia) ont longtemps été négligés des systématiciens, les rares études moléculaires ont montré le manque de fiabilité des caractères morphologiques en phylogénie et une importante diversité génétique au sein d'espèces morphologiques (potentielles espèces cryptiques). Nous nous sommes focalisés sur les espèces australiennes du genre Ramphotyphlops. Des approches de taxonomie intégrative ont montré que leur diversité spécifique était largement sous-estimée, en moyenne deux espèces nouvelles pour chaque décrite. La comparaison et l'analyse critique de méthodes d'estimation des temps de divergence ont été menées. Ces méthodes ont montré que des lignées tropicales et humides des scolécophidiens se sont adaptées et diversifiées suite à la formation d'une zone aride au centre de l'Australie qui a débuté il y a 20 millions d'années. Les lignées arides ont émergé plus tard, il y a 5,6 à 2,4 millions d'années, une fois que la zone aride était bien établie.


  • Résumé

    The scolecophidians (Scolecophidia) have long been neglected by taxonomists and the few molecular studies have highlighted the unreliability of morphological characters in phylogenetic reconstructions and an important genetic diversity within morphological species (potential cryptic species). We focused on the Australian species of the genus Ramphotyphlops. Approaches of integrative taxonomy have shown that their species diversity was largely underestimated, around three times the number of species currently described. A comparison and critical analysis oh the main methods for estimating divergence times were conducted. These methods have shown that tropical and humid scolecophidians lineages have adapted and diversified following the differentiation of the arid zone in central Australia that began 20 millions years ago. Arid lineages emerged later, between 5,6 and 2,4 million years ago, when the arid zone was well established.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (201 p.)
  • Annexes : Bibliographie : p. 157-166

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2012 -- 14
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.