L'attention à la biodiversité dans la vie quotidienne des individus

par Alix Cosquer

Thèse de doctorat en Sciences de la nature et de l'homme. Biologie de la conservation

Sous la direction de Anne-Caroline Prévot-Julliard et de Richard Raymond.

Le président du jury était Robert Barbault.

Le jury était composé de Raphaël Mathevet, Arnaud Greth.

Les rapporteurs étaient Susan Clayton, John Thompson.


  • Résumé

    Les espaces ordinaires abritent une part importante de la biodiversité et fournissent des services écosystémiques. Ils constituent de plus une part importante de l’expérience sur laquelle les individus ancrent leur appréciation et leur être au monde. L’urbanisation modifie de manière profonde les relations quotidiennes des individus à leur environnement. La relation à ces espaces façonnés par l’homme conduit à suggérer l’hypothèse d’une déconnexion croissante entre les individus et la nature. Cette thèse étudie l’attention à la biodiversité dans la vie quotidienne des individus. L’attention se structure autour d’éléments à la fois cognitifs, affectifs et comportementaux. En quoi l’expérience de biodiversité dans un contexte quotidien influence-t-elle les connaissances, les attitudes et les pratiques des individus vis-à-vis de la biodiversité et de la conservation ? Un premier travail quantitatif a révélé un lien entre les connaissances des individus sur la biodiversité et la mise en œuvre de pratiques en faveur de la biodiversité. Nous avons montré l’importance des savoirs incarnés dans la réalité quotidienne. Nous avons montré que les contacts avec la nature, au quotidien, peuvent encourager à la fois les connaissances et les pratiques envers la biodiversité. L’étude de l’impact – à court et moyen terme – d’une expérience individuelle ponctuelle (des journées d’animations dans des parcs publics parisiens) a fait apparaître une distance entre l’augmentation de l’intérêt pour la biodiversité et son inscription dans des pratiques individuelles ultérieures. L’étude des conséquences - à moyen et long terme - d’une expérience individuelle répétée à la biodiversité (la participation à une opération de science participative) a mis en évidence une évolution des savoirs et des pratiques dans un sens favorable à la biodiversité. Nos résultats montrent que l’attention des individus à la biodiversité est encouragée par trois conditions : l’inscription dans un cadre local, une interaction directe et un transfert de connaissances. Le contexte de la vie quotidienne apparaît comme un cadre intéressant dans la mesure où il permet l’intégration de l’expérience d’observation dans la complexité des approches individuelles (cognitive, affective) et l’introduction de la biodiversité comme un élément de la vie ordinaire des individus.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ordinary areas are a home to biodiversity and provide ecosystem services. Moreover, they are an important part of the experience on which individuals anchor their appreciation and being in the world. Urbanization deeply modifies individuals’ everyday relations with their environment. The relationship to these human-shaped areas leads to suggest the hypothesis of a growing disconnect between people and nature. This thesis studies the attention to biodiversity in the daily lives of individuals. Attention is structured around cognitive, emotional and behavioral elements. How the experience of biodiversity in an everyday-life context influences individuals’ knowledge, attitudes and practices towards biodiversity and conservation. A first quantitative work revealed a link between individuals' knowledge on biodiversity and the implementation of practices favorable to biodiversity. We have shown the importance of embodied knowledge in daily reality. We have shown that contact with nature on a daily basis can encourage both knowledge and practices to biodiversity. The study of the impact - both in the short and medium term – of a single individual experience (days of events in public parks in Paris) revealed a gap between the increased interest in biodiversity and its inclusion in future individual practices. The study of the consequences – in the medium and long term – of a repeated individual experience to biodiversity (participation in a citizen science program) showed an evolution of knowledge and practices favorable to biodiversity. Our results show that individuals’ attention to biodiversity is encouraged under three conditions: implementation/participation in a local context, direct interaction and knowledge transfer. The context of everyday life appears as an interesting framework since it enables the integration of the observation experience in the complexity of individual approaches (cognitive, affective) and the introduction of biodiversity as an element of ordinary lives of individuals.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (245 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 193-201

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2012 -- 08
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.