Connectivité des paysages urbains et faune épigée : approche multi-échelles et multi-taxons

par Alan Vergnes

Thèse de doctorat en Ecologie

Sous la direction de Philippe Clergeau.

Le président du jury était Thierry Tatoni.

Le jury était composé de Solène Croci.

Les rapporteurs étaient Sandrine Petit, Dries Bonte.


  • Résumé

    Des avancées scientifiques sont nécessaires pour limiter l’impact qu’exerce l’urbanisation croissante sur l’environnement et comprendre le fonctionnement de la biodiversité urbaine. Dans cette thèse, nous avons analysé les effets à différentes échelles spatiales sur les patrons d’organisation de plusieurs taxons appartenant à la faune épigée, suivant trois axes : (1) étudier les communautés à l’échelle d’une grande agglomération, (2) étudier l’effet des corridors sur la dispersion et (3) modéliser la dispersion. Nous avons mis en évidence un effet majeur de l’urbanisation des paysages sur les communautés, plus important pour les espèces forestières qui sont remplacées par des espèces plus généralistes. Les corridors, en favorisant la dispersion permettent, pour partie, d’y remédier. Ces résultats ont été confirmés par le modèle de dispersion. Ces résultats ouvrent des perspectives dans la spatialisation du fonctionnement des communautés.


  • Résumé

    Scientific insights are needed to limit the negative effects of urbanization and improve urban biodiversity. Thus, we analysed the effects of landscape on several ground –dwelling communities (multi taxa approach). We organized our research following three main axis: (1) response along an urbanization gradient, (2) the effect of corridors on the dispersal among urban landscapes and (3) simulation of the corridor effect using an individual based model (IBM). We observed strong and negative effects of the urbanized landscapes, stronger for forest specialist species which are replaced by more generalist species along the gradient. We highlighted a positive effect of corridors with some differences between taxa that could be explained by variation in their dispersal capabilities, confirmed by the model. The IBM has confirmed these results. This study opens new doors on the spatial configuration of local communities within the landscapes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (248 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 213-243 et p. 248. Notes bibliogr. et webliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2012 -- 01
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.