La francophonie et la résolution des conflits : réflexion sur la notion de tiers

par Evariste Beelndoum Ngarlem Tolde (Ngarlem Toldé)

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Frédéric Ramel.

Soutenue le 20-12-2012

à Lyon 3 , dans le cadre de École doctorale de droit (Lyon) .

Le président du jury était Michel Guillou.

Le jury était composé de Jean-Louis Atangana Amougou.

Les rapporteurs étaient Joëlle Le Morzellec, Albert Lourde.


  • Résumé

    L’Organisation Internationale de la Francophonie, dans l’accomplissement de ses fonctions de tiers, joue un rôle de facilitateur neutre et impartial. Elle accomplit différents rôles dans le processus de résolution des conflits en Afrique francophone. Elle utilise plusieurs moyens officiels et/ou officieux par lesquels elle contribue au règlement pacifique des différends dans ses pays membres. Depuis la Déclaration de Bamako, elle s’est fixé comme priorité politique de garantir la paix et stabilité en son sein, donc d’y allier Francophonie et démocratie et sa méthode peut se résumer en trois mots : médiation, accompagnement des transitions et appui aux opérations de maintien de la paix. La Francophonie ne privilégie pas, en effet, dans la résolution des conflits en Afrique, des relations concurrentielles entre les différents niveaux d’intervention possibles, mais plutôt la coopération en vue d’une solution rapide, efficace et efficiente du conflit. La Francophonie a su se montrer efficace sur le terrain, mieux, souvent bien que d’autres organisations, comme un tiers véritablement indépendant, neutre et impartial.

  • Titre traduit

    The Francophonie and conflict resolution : reflection on the notion of third party


  • Résumé

    The International Organization of Francophonie, in the performance of its functions to third parties, acts as a neutral and impartial facilitator. It performs different roles in the process of conflict resolution en Africa. It uses several means official and/or unofficial by which it contributes to the peaceful settlement of disputes among its member countries. Since the Bamako declaration, it is a priority policy to ensure peace and stability within it, therefore to combine democracy and Francophonie and the method can be summarized in three words: mediation, coaching and support transitions and operations peacemaking. It is not, indeed, of the Francophonie, preference in the resolution of conflicts in Africa, the competitive relationship between the levels of intervention possible, but rather to cooperate in a timely, effective and efficient conflict. The International organization of Francophonie has shown itself effective in the field, more often, although other organizations, as a third party is truly independent, neutral and impartial.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.