L'identité invisible : la répression et la dissimulation de l'identité sexuelle des gays urbains à Beijing

par Wanzhi Zhao

Thèse de doctorat en Etudes transculturelles

Sous la direction de Gregory B. Lee et de Yang Zhuhui.

Soutenue le 30-06-2012

à Lyon 3 en cotutelle avec l'Université de Pékin , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique, arts (Lyon) .

Le président du jury était Xiaoyang Zhu.

Le jury était composé de Florent Villard, Yanbo Guan, Haiyang Zhang.


  • Résumé

    En Chine contemporaine, dans le cadre de la construction d’une société harmonieuse, il s’agit de bien encourager le vivre ensemble de toutes les cultures dans le respect de la différence de chacun. C’est alors, que les hommes homosexuels, véritablement minoritaires, peuvent peu à peu faire partie de la vie publique dans la société. Gagneront-ils assez d’espace de liberté pour exister pleinement? Cette question ne peut pas être ignorée.Cette étude se penche sur les techniques de survie adoptées par des hommes homosexuels à Beijing en Chine. Plus particulièrement, elle concerne les relations entre l’internet et la construction de l’identité des hommes homosexuels. Elle aborde aussi les problèmes d’une famille composée d’un homme homosexuel ayant une épouse hétérosexuelle.La théorie que cette thèse s'efforce à démontrer est le fait que le contexte culturel et la structure sociale en Chine limitent l’expansion du cadre de vie pour les hommes homosexuels . Comme nouveau média, l’internet a les caractéristiques d’un espace hétérogène. Il satisfait aux demandes des hommes « homosexuels » qui veulent construire leurs identités de genre, individuelles et collectives. Cependant, l’internet réduit aussi la possibilité de faire évoluer les choses dans la société, et de demander les mêmes droits et intérêts pour les hommes homosexuels . En passant d'un cadre à un autre leurs identités deviennent fragiles et instables. Par conséquent, on peut dire que sans bien construire cette culture, les hommes homosexuels chinois ne peuvent pas créer un « western-style gay mouvement » [mouvement homosexuel à l'occidentale] à court terme.

  • Titre traduit

    Invisible Identity : repression and Concealment of the Sexual Identity of Urban Gays in Beijing


  • Résumé

    In contemporary China, “homosexuals,” a true minority group, emerge gradually into the public view. In the context of the construction of a harmonious society in China, whether “homosexuals” obtain enough space to develop their culture or not becomes a question that we cannot overlook. The themes of this dissertation are the survival tactics of male “homosexuals” both within and outside of the internet environment. It discusses the construction of “homosexual” identity in different spaces and examines marriages between “homosexuals” and “heterosexuals.”The author holds that the special cultural context and social structure in China limits the expansion of the “homosexuals’” living space. Internet, a new medium, offers them a comparatively free space and fills their requirement of accessing individual and collective identities. Nonetheless, at the same time, internet keeps the “homosexuals” from fighting for their rights in real society. Survival tactics, which are carried out in the different spaces, make the collective consciousness of “homosexual” identity instable and vulnerable, and reduces the possibility of starting a western-style “gay movement” in China.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?