Malades ou criminels ? Les lépreux devant le tribunal de la Purge de Montferrand à la fin du Moyen-Age

par Johan Picot

Thèse de doctorat en Histoire - Histoire religieuse, politique et culturelle

Sous la direction de Nicole Gonthier.

Le président du jury était Claude Gauvard.

Le jury était composé de Josiane Teyssot, Florent Garnier, Stéphane Pillet.

Les rapporteurs étaient Daniel Le Blévec, R. Anthony Lodge.


  • Résumé

    Dès le XIe siècle, le royaume de France est témoin du retour d’un mal terrifiant : la lèpre. L’Auvergne n’est pas épargnée et souffre de la maladie dès le début du XIIe siècle au moins. L’endémie frappe alors les populations et contraint les autorités locales à réagir pour stopper la propagation du mal avec, notamment, l’installation de plusieurs léproseries. Au sein du diocèse de Clermont, ce sont les Montferrandais qui sont les plus organisés avec un tribunal fondé sur une procédure inquisitoire atypique et unique en France : « la Purge ». Les origines de cette juridiction sont obscures. L’historien n’en saisit l’existence et le fonctionnement qu’au début du XIVe siècle, quand elle est créée ou officialisée sous la forme d’un tribunal royal, utilisé ensuite jusqu’au XVIIe siècle. La Purge, détenue et présidée par les consuls de Montferrand, a pour but de convoquer, d’examiner, de juger puis d’écarter de la société saine les lépreux en Auvergne, mais aussi dans les pays voisins. La recherche porte sur l’histoire de la lèpre (premières mentions de la maladie en Auvergne, installation des léproseries, cartographie hospitalière), mais s’attache surtout au tribunal de la Purge. L’étude s’intéresse particulièrement à cet organe juridico-médical, à son origine, à son fonctionnement, à son ressort et aux difficultés rencontrées par la cour royale. Les origines sociales et géographiques des officiers composant l’institution comme leurs carrières sont également appréhendées au moyen de l’outil prosopographique. Le but de la recherche, enfin, est de déterminer quel est le statut du lépreux en Auvergne à la fin du Moyen Âge et au début de l’époque moderne. Les ladres sont-ils traités comme de simples malades ou comme des « criminels » tels que le suppose la masse documentaire de la Purge ?

  • Titre traduit

    Patients or criminals ? The lepers in front of the court of the Purge of Montferrand at the end of the middle Ages


  • Résumé

    From the 11th century, the kingdom of France witnesses the return of the terrifying evil : the leprosy. Auvergne is not spared and suffers from the disease from the beginning of the 12th century at least. The endemic disease strikes then the populations and forces the local authorities to react to stop the distribution of the evil with, in particular, the installation of several leper-houses. Within the diocese of Clermont, it is the city of Montferrand which is the most organized with a court based on a procedure atypical and unique in France name "the Purge". The origins of this jurisdiction are dark. The historian seizes the existence with it and the functioning only at the beginning of the 14th century, when it is created or officialized under the shape of a royal court, used then until 17th century. The Purge, held and chaired by the consuls of Montferrand, aims at summoning, at examining, at judging then at pushing aside from the healthy society the lepers in Auvergne, but also in the nearby countries. The research concerns the history of the leprosy (first mentions of the disease in Auvergne, installation of leper-houses, hospitable mapping), but becomes attached especially to the court of the Purge. The study is particularly interested in this juridical-medical organ, in its origin, in its functioning, in its competence and in the difficulties met by the royal court. The social and geographical origins of the officers composing the institution as their careers are also studied by means of the prosopographique tool. The purpose of the search, finally, is to determine what is the status of the leper in Auvergne at the end of the middle Ages and at the beginning of modern time. Are the lepers treated as simple patients or as "criminals" such as supposes it the documentation of the Purge?



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 31-12-2016

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.