L'émergence et la construction des pratiques de maintien en emploi des salariés vieillissants dans le secteur du commerce de détail : étude comparative France - Québec.

par Siham Abouaissa

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Le président du jury était Alain Roger.

Les rapporteurs étaient Jacques Jaussaud, Frédéric Lesemann.


  • Résumé

    Le vieillissement de la main-d’œuvre en France comme au Québec constitue un enjeu majeur tant pour les entreprises que pour les pouvoirs publics. Face à la perspective d’une éventuelle pénurie de main-d’œuvre et d’un déséquilibre dans le fonctionnement des finances publiques, les gouvernements des deux pays ainsi que les entreprises semblent avoir pris conscience de la nécessité de remplacer les pratiques de stigmatisation et d’exclusion des salariés vieillissants par des pratiques de rétention de ces derniers, afin de les garder le plus longtemps possible en emploi. Devant ce changement de paradigme, il convient de s’interroger sur les acteurs et les actions qui influencent la création et l’assimilation des pratiques de maintien en emploi des salariés vieillissants dans les entreprises. En s’appuyant sur la théorie de la régulation sociale et sur l’analyse sociétale, la recherche utilise la méthode de l’étude de cas multiple dans le but d’examiner et de comprendre les régulations qui se jouent entre les acteurs dans différents niveaux (sociétal, de l’entreprise et local). L’analyse des enjeux des acteurs, de leurs contextes et de leurs perceptions à chaque niveau et la comparaison internationale tenant compte des cohérences sociétales ont permis le développement de deux modèles explicatifs du processus d’émergence et de la construction des pratiques de maintien en emploi des salariés vieillissants en France et au Québec. Au terme de cette étude, nous concluons que les pratiques de rétention de la main-d’œuvre vieillissante dans une organisation sont le produit d’interactions ayant lieu entre différents acteurs agissant dans des espaces de régulation distincts.

  • Titre traduit

    The Emergence and construction of ageing employees’ retention in employment practices in the retail sector : A comparative study between France and Quebec


  • Résumé

    The ageing of the workforce is a major stake both for employers and public authorities in France as in Quebec. Facing the perspective of a possible shortage in the workforce and an instability in the public finances functioning, the governments of both countries as well as the companies have become aware of the necessity of replacing the practices of stigmatization and exclusion of the aged employees by practices of retention to keep them in employment as long as possible. This change of paradigm makes us wonder about the actors and the actions that influence the creation and the assimilation of the practices of retention in employment of the ageing employees in companies. Based on the theory of social regulation and on a societal analysis, this research uses multiple case study method with the aim of examining and understanding the regulations which take place between actors in three levels (societal, company and local). The analysis of actors’ stakes, contexts and perceptions at every level and the international comparison taking into account societal coherences, allowed the development of two explanatory models of the process of emergence and construction of ageing employees’ retention in employment practices in France and in Quebec. At the end of this study, we conclude that retention practices of the ageing workforce in an organization are the product of interactions taking place between various actors acting in different spaces of regulation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.