Ambroise de Milan, De fuga saeculi : introduction, texte critique, traduction et commentaire

par Camille Gerzaguet

Thèse de doctorat en Langues, histoire et civilisations des mondes anciens

Sous la direction de Paul Mattei.

Soutenue le 30-11-2012

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Histoire, géographie, aménagement, urbanisme, archéologie, sciences politiques, sociologie, anthropologie (Lyon) , en partenariat avec Histoire et sources des mondes antiques : Institut Fernand Courby & Institut des sources chretiennes (laboratoire) .

Le président du jury était Gérard Nauroy.

Le jury était composé de Carlos Lévy, Giuseppe Visonà, Gisèle Besson.

Les rapporteurs étaient Carlos Lévy.


  • Résumé

    Cette nouvelle édition critique du De fuga saeculi d’Ambroise de Milan repose sur la collation de nouveaux témoins manuscrits et sur la révision de ceux utilisés par C. Schenkl, dont les valeurs respectives sont évaluées à l’aide d’un stemma absent de son édition de 1897. Le texte ainsi édité est assorti d’une traduction originale en langue française. Le De fuga saeculi, œuvre spirituelle et morale publiée par Ambroise avec trois autres textes au sujet proche, est replacé dans le contexte milanais de la fin du IVe siècle : mutations des modes de vie chrétiens, intérêt pour la vie monastique, concurrence avec les partisans du néoplatonisme et devoir pastoral de guider et former la communauté d’une capitale impériale. L’enquête sur les sources révèle que le De fuga saeculi est à la fois l’héritier des traditions philosophiques platoniciennes et stoïciennes relues au prisme de la pensée de Philon d’Alexandrie, et le promoteur d’une fuite du monde spécifiquement chrétienne inspirée d’épisodes et de préceptes de l’Ancien et du Nouveau Testament. Le commentaire éclaire les enchaînements d’une pensée kaléidoscopique, mettant en évidence les thèmes principaux, leurs reprises et leurs variations. Est ainsi soulignée l’originalité ambrosienne de la fuga saeculi sur un sujet d’actualité à la fin du IVe siècle et au début du Ve siècle : une fuite intra-mondaine qui est différente de celle encouragée par ses contemporains, Jérôme, Paulin de Nole et Augustin.

  • Titre traduit

    Ambrose of Milan, De fuga saeculi : introduction, edited text, translation and commentary


  • Résumé

    This new critical edition of De fuga saeculi by Ambrose of Milan is based on the collation of new witness manuscripts and the revision of those used by C. Schenkl (their respective worth was examined thanks to a missing stemma in the 1897 edition). The edition is accompanied by an original French translation. A spiritual and moral work published by Ambrose along with three other texts on a similar topic, De fuga saeculi is placed in its Milanese context of the end of the 4th century : transformations in Christian ways of living, an interest in monastic life, competition with advocates of Neo-Platonism and a pastoral duty to guide and train the community of an imperial capital. An enquiry into the sources reveals that De fuga saeculi both inherits the Neo-Platonician and Stoic philosophical traditions – reinterpreted through the thought of Philo of Alexandria –, and advocates a specifically Christian escape out of the world, inspired by events and precepts from the Old and New Testaments. The commentary displays the sequences of a kaleidoscopic thought and highlights its majors themes, re-uses and variations. Inner-wordly escape is a topical issue of the late 4th and early 5th centuries, but Ambrose’s conception expressed in De fuga saeculy is original given that it differs from those of contemporary writers such as Jerome, Paulinus of Nola and Augustine.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par les Éd. du Cerf à Paris

La fuite du siècle


Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par les Éd. du Cerf à Paris

Informations

  • Sous le titre : La fuite du siècle
  • Dans la collection : Sources chrétiennes , 576 , 0750-1978
  • Détails : 1 vol. (379 p.)
  • Notes : Contient en annexe les passages du 'De fuga et inuentione' de Philon cités dans l'apparat des sources. Le texte grec et la traduction en regard reproduisent ceux de l'édition Starobinski-Safran, Éd. du Cerf, Paris 1970 (Les oeuvres de de Philon d'Alexandrie ; 17).
  • ISBN : 978-2-204-10464-7
  • Annexes : Bibliogr. p. [149]-182. Notes bibliogr. Index.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.