Architecture monumentale et décoration architecturale en Gaule de l’est et dans les Germanies à l’époque impériale : Les monuments publics de Mandeure.

par Séverine Marc-Blin

Thèse de doctorat en Langues, histoire et civilisations des mondes anciens

Sous la direction de Dominique Tardy.

Le président du jury était Xavier Lafon.

Le jury était composé de Matthieu Poux.

Les rapporteurs étaient Pierre Gros.


  • Résumé

    Dans l’est des Gaules et les Germanies, quelques monuments encore conservés en élévation témoignent du nombre et de la qualité des constructions publiques en territoire lingon, éduen, leuque, séquane, rauraque ou helvète durant l’époque impériale. Notre connaissance de cette architecture monumentale reste pourtant très lacunaire, du fait de l’absence d’étude monographique sur les monuments ou de catalogue des collections lapidaires. L’étude présentée dans le cadre de cette thèse, consacrée à la ville de Mandeure, révèle une panoplie monumentale ambitieuse, depuis l’époque augustéenne jusqu’à l’époque tétrarchique. Elle s’appuie sur une reprise des recherches sur le terrain depuis 2001, comprenant des fouilles mais surtout des prospections de toute nature. Mandeure, ville où se situait le plus grand sanctuaire civique séquane, présentait sous le Haut Empire toutes les composantes monumentales d’une ville romaine canonique : théâtre, temples, thermes, portes monumentales, horrea , etc. L’étude des vestiges conservés in situ et des blocs isolés permet de restituer les programmes architecturaux de plus d’une dizaine d’édifices complètement inédits et de leurs différentes phases de construction, de restauration ou de réaménagement depuis l’époque médio-augustéenne jusqu’à l’époque sévérienne. L’étude des programmes décoratifs permet également de restituer un répertoire ornemental très riche. L’influence des modèles italiens, sans doute par l’Italie du nord et la Gaule narbonnaise, signale le caractère canonique des réalisations. Plusieurs séries de grands chapiteaux en marbre de Carrare constituent un témoignage rare dans la région de l’activité d’artisans italiens.

  • Titre traduit

    Monumental architecture and architectural design in East Gaul and Germanies during roman imperial period : Public buildings of Mandeure.


  • Résumé

    In Eastern Gaul and Germanies, several monuments still standing witness of the quantity and the quality of public buildings in lingon, aeduan, leuquan, sequan, raurac and helvet territory during the Imperial period. Our knowledge of this monumental architecture remains however incomplete, since there is no monograph dealing with those monuments or any lapidary collection catalog. This study, devoted to the city of Mandeure, reveals an ambitious display of monuments from the augustean period to the tetrarchian's. It is based on the fieldwork carried out since 2001, including digging and more specifically prospecting of all kind. Mandeure, the city where the largest sequani civic sanctuary was located, displayed during the imperial period every monumental elements of a classic roman city: theatre, temples, thermae, monumental gates, horrea, etc. The study of the preserved remains in situ and of isolated blocks unables us to re-establish all the differents process of construction, restitution or redevelopment from the medio-augustean era to the severinian's. The study of the decoration programs allowed us aswell to restore a very rich ornemental repertoire. The influence of italian models, probably coming from Northern Italy and the Narbonese Gaul, is a sign of the classic dimension of those realizations. Several set of large Carrare marble capitals constitute a rare testimony of the work of Italian craftsman in this area.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.