La traduction du néo-travaillisme britannique dans la gauche socialiste française (1997-2008)

par Thibaut Rioufreyt

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Paul Bacot.

Le président du jury était Nathalie Dompnier.

Le jury était composé de Rémi Lefebvre, Daniel-Louis Seiler, Agnès Alexandre-Collier, Jean-Louis Fabiani.

Les rapporteurs étaient Rémi Lefebvre.


  • Résumé

    À la croisée de la sociologie des intellectuels et de l'expertise, des travaux sur le Parti socialiste et des études de réception, j'ai exploré dans le cadre de ma thèse les mécanismes par lesquels les discours et les idées politiques circulent à la fois entre espaces nationaux et entre espaces savants et politiques. Elle prend pour objet la traduction dans le milieu socialiste français de la « Troisième voie » britannique entre 1997 et 2008. Contribution à une sociologie des discours politiques et idéologiques, elle combine une archéologie des textes produits par les traducteurs, recourant aux outils élaborés par M. Foucault et, à sa suite, l'analyse de discours, avec une analyse écologique de leurs conditions sociales de production, de circulation et de traduction, recourant aux outils d'analyse des propriétés sociales des acteurs et des espaces dans lesquels ils se socialisent. Cette enquête montre comment les usages du référent néo-travailliste et sa circulation se rapportent à la position occupée par ses traducteurs non seulement dans leur différents champs d'origine (en l'occurrence le champ politique, le champ intellectuel et l'espace de l'expertise d'État) mais aussi dans le réseau hybride qu'ils constituent à la croisée de ces différents champs. Mais, contre la tentation de réduire les discours au statut de reflets ou de supports expressifs, la traduction du néo-travaillisme doit aussi se comprendre comme une entreprise d'enrôlement d'une référence étrangère au service d'un travail de problématisation et de redéfinition idéologique du socialisme contemporain face aux problèmes auxquels il est confronté. À la différence d'une approche strictement transnationale ou comparative, la référence à l'étranger fonctionne ici comme une manière de mieux comprendre les logiques socio-discursives à l'œuvre dans le milieu socialiste français. La description des références à la « Troisième voie » ou à la figure de Tony Blair fonctionnent ainsi comme un révélateur fécond de reconfigurations plus larges, comme la mutation des rapports entre savants et politiques, la désintellectualisation de l'activité politique au sein du Parti socialiste ou encore la recomposition idéologique de la gauche française à l'égard du libéralisme dans les années 1990-2000.

  • Titre traduit

    The translation of the new labourism in the french socialist left (1997-2008)


  • Résumé

    My research stands at the meeting point of sociology of intellectuals and expertise, works on the Socialist party and studies on reception. I investigate the mechanisms through which political discourse and ideas circulate both on a national scale and in intellectual and political spaces. I focus on how the British « Third Way » was translated within the French socialist circle between 1997 and 2008. My thesis works as a contribution to the sociology of political and ideological discourse : referring to M. Foucault's theoretical tools, it is based on an « archeology » of texts produced by the translators. It also relies on discourse analysis through an ecological analysis of their social conditions of production, circulation and translation, taking also into account the social characteristics of the agents and the spaces in which they socialize. This investigation underlines how the New Labour model is used and spread in relationship with the translators' position within the diverse fields they belong to (that is to say, political field, intellectual field, state expertise field) but also within the hybrid network they form at the meeting point of these various fields. However, in order to resist the temptation to reduce discourse to simple reflections or expressive material, the translation of the New Labourism has also to be understood as an attempt to incorporate a foreign reference to help problematizing and redefining the ideology of contemporary socialism, given the problems it has been confronted with. My research is not strictly a transnational or comparative approach : the references to Great Britain work here as a way to better understand the socio-discursive logics at work in the French Socialist circle. Therefore, the references to the « Third Way » or to Tony Blair's figure are made explicit to reveal larger reconfigurations, as the mutation of the relationship between scientists and politicians, the desintellectualization of politics within the Socialist Party or the ideological shifting attitude of the French Left towards liberalism during the 1990's.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.